Le coronavirus impacte aussi la vie des animaux ! Suite aux mesures gouvernementales, la SPA a annoncé la fermeture de ses refuges, tout en mettant en garde contre la vague d’abandons qui risque de déferler. Les animaux risquent en effet d’être victimes de la peur et de l’irresponsabilité de certains propriétaires.

Des abandons par peur de la contamination

Dimanche 15 mars, les refuges, maisons et dispensaires de la SPA ont été fermés au public jusqu’à nouvel ordre afin de suivre le plan d’action Covid-19 du gouvernement. Une mesure qui concerne également toutes les associations de protection animale et inquiète les défenseurs des animaux. En effet, les fourrières publiques et les refuges des associations de protection animale, qui récupèrent les animaux auprès de ces fourrières afin de les faire adopter, sont déjà pratiquement saturés en termes de capacité d’accueil. Or, en plus de voir le placement et l’adoption des animaux être fortement limités par les mesures anti-épidémiques, la SPA redoute une vague massive d’abandons et craint de devoir faire face à « une situation catastrophique concernant nos animaux de compagnie ».

En effet, suite à de fausses rumeurs selon lesquelles les animaux de compagnie transmettraient le coronavirus à leurs propriétaires, les pays touchés par l’épidémie connaissent une forte hausse des abandons. En Chine, des milliers d’animaux ont été abandonnés à leur domicile à Wuhan, point de départ de l’épidémie, mais aussi dans plusieurs grandes villes comme Pékin, Dalian ou Xi’an. Plusieurs sont malheureusement morts de faim. « Les associations de protection animale ont aidé des animaux dans plus de 1000 appartements rien qu’à Wuhan, a révélé à 30millionsdamis.fr le docteur Peter Li, spécialiste de la question chinoise pour l’ONG de protection animale Humane Society International.

Pourtant, comme le rappelle la SPA dans un communiqué, « toutes les sources scientifiques, l’Organisation mondiale de la santé en tête, concordent : le Covid-19 n’atteint pas les animaux de compagnie comme les chiens et les chats, et ils ne sont pas impliqués dans la propagation de cette épidémie ». C’est pourquoi elle « en appelle à la responsabilité des propriétaires d’animaux de compagnie à ne pas croire les rumeurs à ce sujet, qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques en termes d’abandons ».

« Une vague d’euthanasie massive” à craindre

« La fermeture au public des refuges va freiner drastiquement les adoptions. Si une vague massive d’abandons d’animaux de compagnie intervient, cela entraînera une vague d’euthanasie massive dans les fourrières, comme le prévoit la loi française », s’inquiète la SPA. « Nous appelons tous les propriétaires d’animaux de compagnie, tous les Français sensibles à la cause animale à relayer massivement qu’il serait dénué de bon sens et d’humanité d’abandonner son animal pour des fausses rumeurs (…) Soyons juste, tous ensemble, humains ! », implore Jacques-Charles Fombonne, le président de la SPA.

D’ici quelques jours, la SPA mettra en ligne sur son site et ses réseaux sociaux les conditions « d’adoption responsable » qui seront mises en place pour tenter de désengorger les refuges, comme la prise de rendez-vous individuel, l’adoption d’un animal déjà repéré au préalable sur le site Internet ou encore un premier entretien par téléphone au préalable d’une potentielle venue. En cette période de confinement, les animaux de compagnie n’auront jamais aussi bien porté leur nom, et leurs maîtres pourront compter sur leur soutien sans faille.

— marcinm111 / Shutterstock.com

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
athena Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
athena
Invité
athena

Un animal ne vous abandonnera jamais ! Mon chien m’a sauvé la vie alors que j’étais inanimée au sol et si il devait tomber malade de n’importe quoi, je le soignerais et le sauverais ! Sortons de cette psychose collective et gardons nos animaux, ils ne savent nous transmettre que… Lire la suite »