La chasse à la glu ne sera pas rejetée par le Conseil d’État, comme l’avait pourtant demandé la Ligue de protection des oiseaux. Cette méthode de chasse, très critiquée par de nombreuses associations environnementales, existe encore dans cinq départements français.

Pour ceux ne connaissant pas encore sa méthode de fonctionnement, voici un bref résumé qui vous donnera une idée. Cette technique consiste à recouvrir de colle des tiges en bois, que l’on cache et mêle avec d’autres branches d’un arbre pour la masquer. Ensuite, un oiseau va tôt ou tard se poser sur la glu, qui va lui accrocher les pattes, et il restera prisonnier. Ensuite, les chasseurs n’ont qu’à patrouiller, repérer les volatiles prisonniers, et les placer en cage. Pourquoi en cage  ? Car l’oiseau piégé leur sera encore plus utile, il va devenir ce qu’ils appellent dans le jargon un « appelant », c’est-à-dire qu’il va chanter et d’autres oiseaux vont s’approcher de lui, ce qui donnera matière aux chasseurs qui auront le champ libre pour leur tirer dessus.

Le Daily Geek Show souhaitait savoir si vous étiez pour ou contre cette méthode de chasse « traditionnelle », qui n’est autorisée que dans cinq départements en France.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de