Dans un communiqué de presse publié ce mardi 25 juin, la SNCF s’engage à neutraliser ses émissions de gaz à effet de serre et de particules fines et à atteindre l’objectif “zero déchet” d’ici 2035.

Bien que ce soit « l’un des modes de transport les moins impactants pour l’environnement, face à l’urgence climatique, le ferroviaire est devenu un atout majeur pour la transition écologique”, explique dans ce communiqué la SNCF

Le premier objectif du groupe est d’atteindre le zéro émission nette d’ici 2050. Selon Sophie Chambon, directrice du développement durable du groupe SNCF, « la part du ferroviaire représente 10 % du transport de voyageurs et de marchandises pour 0,6 % des émissions de CO2, […] c’est déjà 0,6 % de trop”.

Afin d’atteindre ces objectifs, l’entreprise va mettre à l’essai des trains hybrides dès l’année prochaine. Ces véhicules réduisent de 20 % la consommation d’énergie et des émissions polluantes. Ils n’émettent ainsi aucune pollution aux abords des villes et en zone urbaine, toujours selon la SNCF. Plusieurs sources d’énergie seront ainsi privilégiées selon les situations, comme l’alimentation électrique par caténaire, l’utilisation de moteurs thermiques et l’énergie stockée dans les batteries.

De plus, pour réduire ses émissions, la SNCF va exploiter de nouveaux matériaux, qui utiliseront moins d’énergie, seront moins polluants et même recyclables. Ces TGV du futur seront « à 99 % recyclables« , garantit Sophie Chambon. La SNCF déclare également “sortir du diesel d’ici 2035”. Ils privilégieront le train hydrogène, qui n’émet que de la vapeur d’eau et qui permettra ainsi d’atteindre efficacement l’objectif de zéro émission (CO2, polluants, particules fines).

Le deuxième objectif est le zéro déchet pour 2035. 3 millions de tonnes (soit l’équivalent de 300 tours Eiffel) de matériaux sont déjà démantelés chaque année. Toutefois, Sophie Chambon explique que “sur le recyclage des déchets plastiques, la SNCF a encore beaucoup de travail, avec les déchets des voyageurs, mais aussi avec les déchets plastiques des commerçants en gare qui représentent de gros volumes« . Pour réduire tous ces déchets, « des expérimentations devraient commencer dans certaines gares d’ici l’année prochaine« , a-t-elle précisé à l’AFP.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
jack Getit Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
jack Getit
Invité
jack Getit

En 2050 la SNCF sera certainement liquidée et diluée dans d’autres sociétés de transport