Peut-être avez-vous déjà vécu cette douloureuse expérience : faire tomber votre téléphone et voir l’écran totalement fissuré. À l’avenir, les écrans de nos smartphones pourraient devenir en revanche beaucoup plus solides… grâce aux huîtres ! En effet, des chercheurs se sont appuyés sur le monde animal afin de mettre au point un nouveau matériau, plus résistant et flexible. Explications.

Un nouveau type de matériau

Ce sont des chercheurs canadiens qui ont mis au point un nouveau type de verre. Cependant, il possède l’intéressante faculté de se plier et de se déformer « comme un morceau de plastique » lors d’un impact. Tout cela provient d’une aspiration de la nacre, que l’on retrouve dans les perles et dans les coquillages de certains mollusques.

Les chercheurs ont d’abord expliqué que cela pourrait servir les téléphones portables, qui se cassent régulièrement, souvent lors du premier choc. En effet, comme le rappelle une étude datant de 2018 réalisée par SquareTrade, ce ne sont pas moins de 5761 écrans de smartphones qui sont cassés chaque heure. En somme, utiliser ce nouveau type de verre pour fabriquer des écrans bien plus solides voire incassables représenterait une avancée conséquente pour la durabilité de nos appareils.

Également, les chercheurs avancent que cela pourrait servir aux écrans afin qu’ils ne rayent encore moins facilement. Pour trouver leur inspiration, les chercheurs se sont donc appuyés sur la nacre. Principalement constituée de carbonate de calcium cassant, elle se montre extrêmement résistante et solide sous certaines occasions de par ses multiples couches de carbonate de calcium. Lors d’un choc, elles vont se séparer puis reviennent en place. Une propriété incroyable que les scientifiques essayent de transvaser sur nos produits technologiques.

Quelles sont les conséquences d’une telle utilisation ?

Premièrement, il faut savoir que le résultat serait bien plus sécurisant que ce que nous avons en notre possession. Peut-être avez-vous déjà mis en place un verre trempé sur votre écran de portable, qui protège déjà pas mal votre appareil. Sachez que les chercheurs à l’origine de cette étude estiment que ce nouveau matériau serait au minimum deux fois plus résistant aux chocs que le verre trempé.

Également, comme c’est le cas dans le milieu naturel, lors d’un choc, les polymères s’étirent et l’énergie de l’impact est dissipée, au lieu de se briser. Si l’on rapporte cette faculté à nos écrans de portables, cela signifie que les fissures dues à un choc ne vont plus se propager, comme c’est le cas actuellement.

Bondarenco Vladimir / Shutterstock.com

Enfin, concernant sa production, sachez qu’elle est possible à grande échelle. Elle s’avère très facile à trouver, et à fabriquer. Présentant un grand nombre de propriétés semblables au verre et appréciées comme la transparence et la résistance aux rayures, elle se montre bien plus résistante que le verre trempé ou le verre feuilleté. Elle pourrait équiper le dos des appareils portables, qui se font de plus en plus en verre, comme le dernier iPhone, afin de permettre une recharge sans fil. Pour finir, cela pourrait permettre de répondre à une certaine demande, notamment de Samsung, pour les écrans pliables. Pour rappel, le géant coréen devait lancer son tout premier téléphone pliable en avril, mais les critiques ont été tellement sévères vis-à-vis de ses écrans (qu’ils étaient facilement endommagés) qu’il a dû reculer.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de