― RODINA OLENA / Shutterstock.com

Le signe arobase « @ » est aujourd’hui devenu un grand indispensable dans la vie de tous les jours. En effet, nous nous en servons pour écrire nos adresses mail, et sans lui, nous ne pourrions pas communiquer par e-mail. Mais saviez-vous qu’avant d’être un signe informatique, le « @ » était utilisé par les moines copistes du Moyen Âge ?

Ce signe, nous le connaissons tous. En 1972, Ray Tomlinson, créateur des courriels électroniques, choisit d’utiliser l’arobase en tant que « clef » des adresses mail. De ce fait, toutes les adresses mail comportent le fameux logogramme (graphie représentant un mot complet par un signe) « @ », ou communément appelé « at ».

Cependant, ce n’est pas Ray Tomlinson qui inventa ce signe. Puisqu’il trouverait ses origines bien avant la création de l’informatique. Effectivement, les moines copistes du Moyen Âge utilisaient ce signe. A cette époque, l’imprimerie n’existait pas encore, et les moines copistes rivalisaient de stratagèmes pour copier les textes le plus rapidement possible. De ce fait, ils utilisaient le « @ » pour écrire plus vite le « ad » latin, signifiant « vers » ou « à » en français, et « at » en anglais. Selon le linguiste Berthold Louis Ullman, le « @ » aurait fait son apparition au VIe siècle.

Selon la Bibliothèque nationale de France (BNF), le mot « arobase » serait la déformation de « a rond de bas », soit « a entouré d’un rond ». A ne pas confondre avec « arrobe » en français, l’ancienne unité de mesure espagnole « arroba » (environ 11 kg), emprunté de l’arabe « al-roub » signifiant le « quart ».

Néanmoins, selon l’Académie française, les mots « arrobe » et « arobase » ont aujourd’hui la même signification. En somme, il n’est pas faux de dire « arrobe » pour désigner l’arobase, « @ ». Bien que cela soit de moins en moins usité.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de