Découvrez la série Shield 5, un thriller haletant diffusé sur Instagram

En quelques années seulement, le concept même de la série a été transformé. Dans un premier temps par le téléchargement illégal, le streaming légal et illégal, les plateformes telles que Netflix ou Amazon. Aujourd’hui, c’est les réseaux sociaux qui servent de média à la création sérielle et c’est avec Shield 5 que l’art s’est exporté sur Instagram.

 

Netflix, Amazon, les Web Series, TVShow Time, les outils pour regarder vos séries préférées ne cessent d’évoluer d’année en année, pour le plus grand plaisir des sériephiles connectés. En février 2016, c’est sur le réseau social Instagram qu’est apparue l’une des premières œuvres sérielles du genre, exportant une fois de plus la télévision en dehors de sa boîte. Shield 5, mini-série policière de 28 épisodes est cette création novatrice qui narre les aventures de John Swift, un agent de sécurité qui se retrouve du jour au lendemain contre le reste du monde.

Une vidéo publiée par @shieldfive le


Devant prouver son innocence aux yeux de tous, il est accusé à tort d’être impliqué dans un vol de diamant ayant mal tourné : durant le méfait, un de ses collègues est abattu. C’est à Londres, un samedi, que nous découvrons le personnage dans une scénette de seulement 15 secondes. 15 secondes car voilà la durée maximum de vidéo imposée par le réseau social. Jouant sur ces contraintes, le réalisateur Anthony Wilcox (qui s’était auparavant illustré en travaillant sur les tournages de Hot Fuzz ou Layer Cake) s’est amusé à créer une série aussi surprenante qu’interactive.
En quelques jours seulement, la série est devenue le rendez-vous artistique de plus de 30 000 personnes, toutes abonnées au compte Shield 5. Postant chaque soir, à 18h, une nouvelle scénette de moins de 10 secondes, la série a créé l’étonnement parmi les utilisateurs du réseau social. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’ils ont affaire à ce genre d’évènements puisque Desert Friends avait précédé la création de Wilcox de près de 2 ans et fut suivie d’Instant Soap, autre série du genre ayant rencontré le succès.

Une vidéo publiée par @shieldfive le


S’il est vrai que, d’un point de vue technique, l’affaire est compliquée, la série a bénéficié d’un budget supérieur aux autres productions du genre offrant une certaine liberté à ses créateurs. L’histoire fut écrite d’une traite, sans penser aux contraintes qu’impose le média et notamment la petite taille des vidéos. Le tournage, lui, s’est effectué minutieusement : c’est montre en main que Wilcox a enregistré les différentes scènes dans le but d’en retoucher le moins possible en post-production. Chaque seconde est pensée, travaillée et retravaillée dans le but de faire passer suffisamment d’informations et d’émotions en le moins de temps possible. Les passages trop longs, impossibles à raccourcir en plateau, l’ont été par la suite grâce au travail de l’équipe de montage.

L’un des points forts de l’œuvre est de ne pas se contenter de petites pistes vidéo et inclut des photos permettant de développer dans une plus ample mesure l’histoire et l’univers de Shield 5. Ainsi, les scénettes n’ayant pas été comprises par les spectateurs peuvent l’être avec les photos liées. Labellisée Social Cinema, l’œuvre appartient à un tout nouveau concept artistique et alors que les premiers spectateurs applaudissaient la première création de Facebook (Instagram appartient au groupe du célèbre réseau social) l’équipe de cinéastes anglais a vite fait de rectifier l’information : ici, Instagram n’est que le média par lequel est transmise l’œuvre et la société n’a absolument rien à voir avec son développement.

Capture d’écran 2016-05-19 à 10.45.16

 

Avec Shield 5 et ses prédécesseurs, la série trouve un nouveau média, plein d’avenir et de promesses. Les contraintes imposées par Instagram sont telles qu’elles ont demandé de nombreuses rectifications à l’œuvre ainsi qu’une grande inventivité de la part de son créateur. Les réseaux sociaux n’ont certainement pas fini de nous étonner et de nous apporter de nouvelles créations, de même que les cinéastes qui voient en le 2.0 un nouvel outil de communication, d’expression.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux