― Nature Clickz / Shutterstock.com

Tout comme l’Homme, les fourmis s’accouplent. Toutefois, leur accouplement est bien différent de l’expérience des humains et des autres mammifères. Laissez-nous vous expliquer…

Les fourmis Formica, genre de fourmis répandues dans l’hémisphère nord et comprenant plusieurs espèces, aiment prendre l’air de façon saisonnière. Une sortie qui leur permet de se prendre à des vols vertigineux où mâles et femelles se rejoignent dans un accouplement aérien. Peu de temps après cela, les mâles meurent, laissant sur le devant de la scène les femelles. Ces dernières mâchent alors leurs propres ailes et créent de nouvelles colonies de fourmis. Les femelles ont finalement une capacité bien particulière : elles peuvent transporter le sperme des mâles récupéré lors de l’accouplement pendant une décennie. De quoi aider à agrandir leur colonie. Ce fait est connu par les scientifiques depuis bien longtemps. Pour l’entomologiste de l’université de Californie à Riverside (UCR), Jessica Purcell, c’est d’ailleurs « bizarre de n’avoir qu’un parent qui ne produit qu’un sexe ou l’autre ».

Par ailleurs, une étude récente de l’entomologiste révèle que les fourmis femelles sont porteuses de deux copies d’un chromosome. Chromosome déterminant notamment le sexe, alors que les mâles n’en portent qu’une seule copie. Autrement dit, pour créer un mâle, la femelle peut simplement pondre des oeufs non fécondés ou bien contrôler le sexe au moyen de ses gènes. « Les fourmis mâles se développent à partir d’œufs non fécondés pondus par leur mère », a déclaré Alan Brelsford, l’auteur principal de l’étude publiée dans les Actes de l’Académie nationale des sciences« Par conséquent, les fourmis mâles, ainsi que les abeilles et les guêpes, ont génétiquement une mère mais pas de père. » 

Pour l’heure, les chercheurs étudient davantage en profondeur le fonctionnement de ces gènes dans les différents habitats des fourmis. Un problème leur fait toutefois face : le réchauffement climatique. En effet, ils craignent qu’il ait un impact négatif sur les colonies. « Les fourmis font vraiment partie intégrante des écosystèmes et sont l’un des insectes les plus abondants », a expliqué Jessica Purcell. « Les jardiniers ont tendance à aimer les vers de terre, mais les fourmis font des choses similaires pour améliorer la santé du sol. »

Pour aller plus loin, découvrez également 10 faits fascinants sur les fourmis.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments