— Skycolors / Shutterstock.com

Un Britannique séropositif a changé le cours de l’histoire en obtenant le droit de devenir pilote de ligne. Nommé James Bushe, le nouveau pilote a dû se battre avec les autorités de l’aviation pour changer les règles qui lui interdisaient d’exercer le métier de son choix. Ainsi, il a pu effectuer son premier vol avec la compagnie aérienne écossaise Loganair, basée à Glasgow, cinq ans après avoir été diagnostiqué séropositif.

Une règle discriminatoire envers les personnes séropositives

James Bushe a dû parcourir un chemin semé d’embuches avant d’obtenir le droit de devenir pilote de ligne. En 2017, il n’a pas pu effectuer une formation de pilote chez Easyjet parce que la Civil Aviation Authority refusait de lui accorder le certificat médical nécessaire pour voler. Pour justifier ce refus, l’organisme public a indiqué que le Royaume-Uni devait suivre les règles établies par l’Autorité européenne de la sécurité aérienne stipulant qu’un candidat séropositif était inapte à piloter.

Cependant, l’homme de 31 ans n’a pas baissé les bras et n’a pas hésité à dénoncer la discrimination qu’il voyait dans cette règle. Grâce au soutien d’une association ainsi que celle du gouvernement écossais, la CAA a finalement accepté de modifier sa politique concernant le personnel séropositif. Ainsi, James a finalement pu obtenir le certificat médical nécessaire pour voler.

« Une personne qui vit avec le VIH sous traitement efficace a une charge virale indétectable. Elle ne peut pas transmettre le virus à quelqu’un d’autre et ne pose aucun enjeu de sécurité ou de danger pour qui que ce soit. La législation n’avait plus de sens, je voulais la contester », a déclaré James suite à sa victoire face à la CAA.

Le nouveau pilote est très bien accueilli par la compagnie Loganair

Après plusieurs mois d’entraînement en copilotage, James Bushe a effectué son premier vol entre Glasgow et Stornoway, au nord de l’Écosse, le 10 janvier dernier. Une victoire pour l’homme séropositif. « Ce que je veux faire passer comme message, c’est que le VIH a changé. Que personne ne devrait faire face à de la discrimination sur la base de son statut », a-t-il ensuite déclaré sur Twitter.

De son côté, la compagnie Loganair a indiqué qu’elle était ravie d’accueillir un excellent pilote de plus parmi son personnel. « Le VIH n’empêche pas d’employer des gens dans d’autres secteurs, il n’y a pas de raison que ça soit différent dans l’aviation », a déclaré le directeur général de la compagnie aérienne.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de