— Phonlamai Photo / Shutterstock.com

Nombreux sont les propriétaires louant leur appartement sur la plateforme communautaire de réservation de logements Airbnb qui préfèrent installer un système de vidéosurveillance afin d’avoir des preuves en cas de dégâts. Mais, les loueurs Airbnb peuvent-ils réellement équiper leur maison de caméras et de capteurs de sons ?

Mentionner clairement l’existence de caméras espions ou d’un quelconque appareil d’enregistrement

Lorsque certaines personnes louent un appartement sur Airbnb, il peut arriver qu’elles fassent quelques dégâts après avoir organisé une fête ou d’une tout autre manière. Si le site offre des garanties aux hôtes afin d’obtenir des dédommagements, cela ne remplace en aucun cas les assurances propriétaire et locataire. Trouver une bonne assurance et comparer celles qui existent entre elles, n’est d’ailleurs pas toujours une mince affaire. Il existe cependant des comparateurs de mutuelle santé tels que lecomparateurassurance.com qui s’avère bien pratique.

Afin d’avoir des preuves en cas de dommages éventuels, nombre de propriétaires de logement Airbnb décident alors de disposer des caméras de vidéosurveillance et des capteurs de sons dans certains de leurs objets ou dans des endroits cachés dans certaines pièces. Néanmoins, de nombreux locataires ont montré leur mécontentement en apprenant la présence de ces caméras et autres dispositifs de surveillance dans le lieu où ils logeaient. C’est donc la raison pour laquelle la plateforme Airbnb a renforcé les règles imposées aux propriétaires.

Le site Airbnb exige donc que les propriétaires signalent la présence de caméras de sécurité et d’autres appareils d’enregistrement dans leurs logements. S’il arrive que le locataire découvre qu’il a été filmé sans consentement, il a la possibilité de demander une annulation de réservation. De même, si le propriétaire signale la présence d’un système de vidéosurveillance seulement après la réservation, Airbnb autorise le voyageur à annuler sa réservation et à se faire rembourser.

Veiller au respect de la vie privée des locataires

La plateforme interdit également que des appareils d’enregistrement soient placés dans les chambres ou les toilettes. Ces endroits sont effectivement considérés comme des espaces privés. L’intimité et la vie privée de tous les voyageurs doivent donc être entièrement respectées.

De surcroît, aucun capteur sonore n’est autorisé dans les logements Airbnb. Seuls les dispositifs de détection de variations sonores peuvent être installés. Pour cela, les propriétaires peuvent contacter trois entreprises fabriquant des détecteurs de nuisances sonores : Roomonitor, qui évalue l’ensemble des sons captés dans le logement, NoiseAware Indoor Sensor qui avertit les propriétaires si des dégradations ont lieu, et Minut, boîtier comprenant un détecteur de bruit et un capteur de mouvement.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de