Un pas de plus vers l’immortalité : des scientifiques ont inversé le vieillissement de cellules humaines

Et s’il était désormais possible de rajeunir nos cellules et d’inverser le processus de vieillissement ? Le fantasme de la fontaine de jouvence obsède les scientifiques du monde entier, et il semblerait que ce soit une équipe au Japon qui ait fait un pas de géant dans le domaine. Cette équipe a en effet réussi à « rajeunir » une cellule de 97 ans lors d’une récente expérience.

Jusqu’à présent, une des théories les plus populaires sur les raisons de ce qui nous fait vieillir est appelée « la théorie mitochondriale du vieillissement ». Elle est basée sur le fait que ce serait des mutations de l’ADN qui causeraient des défauts dans les mitochondries, appelées « centrale électrique de la cellule » car ce sont elles qui produisent l’énergie des cellules, et seraient à l’origine des causes caractéristiques liées au vieillissement telles que la perte des cheveux et de poids, la courbure de la colonne vertébrale et l’ostéoporose.

photo-adn

Cependant, les chercheurs de l’Université de Tsukuba au Japon ont été en mesure de démontrer que ce ne serait finalement pas cette mutation ADN qui affecterait nos mitochondries. En observant et comparant comment les mitochondries travaillent dans les lignées cellulaires chez les jeunes et chez des personnes âgées, ils ont découvert qu’il n’y avait pas de différences observables dans le nombre de mutations de l’ADN mitochondrial entre les cellules plus âgées et les plus jeunes.

En travaillant sur de nouvelles hypothèses, le professeur Jun-Ichi Hayashi, directeur de ces recherches, a d’ailleurs réussi à remettre quelques gènes en « position jeunesse », inversion immédiate du processus de vieillissement. Face à ces résultats prometteurs, les scientifiques se sont intéressés de plus près à deux gènes, qui régulent la production d’un acide aminé, appelé la glycine, dans les mitochondries. Une expérience a révélé qu’en ajoutant de la glycine durant 10 jours dans une cellule âgée de 97 ans, la capacité à produire de l’énergie dans les mitochondries a été rétablie. Autrement dit, il a été possible de relancer la respiration cellulaire et d’inverser quelques effets liés au vieillissement.

mains-jeune-vieille

C’est une découverte incroyable ! À la rédaction, nous avons été fascinés et impressionnés par une telle avancée scientifique, même si elle nous amène à réfléchir aux impacts futurs, comme la question de la surpopulation. Il faut malgré tout avouer que l’idée de garder une peau de bébé éternellement est tentant ! Et vous, pensez-vous que cette découverte dans le domaine du vieillissement soit un véritable espoir ou avez-vous du mal à croire que l’Homme puisse un jour contrer les effets de la nature ?


Au lieu de mettre en joue quelque vague ennemi, mieux vaut attendre un peu qu’on le change en ami

— Georges Brassens