Save me Mr Tako, ce jeu développé par un jeune français talentueux qui rend hommage à la Game Boy

Save me Mr Tako, ce jeu développé par un jeune français talentueux qui rend hommage à la Game Boy

Disponible dès aujourd’hui sur Nintendo Switch et PC, Save me Mr Tako est un jeu de plateforme destiné à tous les fans de jeux rétros. Vous y incarnez Tako, un adorable petit poulpe qui souhaite rétablir la paix entre son peuple et les humains. Nous avons eu la chance d’interviewer son créateur, Christophe Galati : apprenez-en plus sur ce jeu dont vous ne pourrez plus vous passer.

 

Bonjour Christophe et merci de répondre à nos questions. Tout d’abord, pouvez-vous nous expliquer rapidement le synopsis de Save Me Mr Tako ?

Save me Mr Tako se déroule dans un monde où les poulpes et les humains sont en guerre. On y incarne Tako, un petit poulpe qui sauve une humaine lors de sa première bataille. Une fée observe son acte de bravoure, et le récompense en lui donnant le pouvoir de respirer à la surface, à la condition de ne jamais ressentir de haine. Le joueur s’embarque donc dans un périple entre le monde des poulpes et celui des humains, où il rencontrera de nombreux personnages pour essayer de comprendre le fonctionnement de cet univers, qu’est-ce qui a mené à la guerre, et comment ramener la paix.

Le personnage principal du jeu est une petite pieuvre, pourquoi avoir choisi cet animal ?

J’ai eu l’idée du personnage la première fois que j’ai mangé des Takoyaki dans un restaurant à Paris appelé Happa Tei. L’idée de base du jeu était de parler de tolérance, les poulpes ont beaucoup de clichés autour d’eux, notamment à cause des Hentai, du coup j’ai voulu retourner le cliché et avoir un poulpe gentil qui aide les gens.

Pendant combien de temps avez-vous travaillé sur le jeu  ?

Le développement du jeu a duré 4 ans. Au début du projet, j’avais 19 ans et étais encore étudiant à l’école de jeux vidéo Isart Digital. Nous sommes deux derrière le jeu, Marc-Antoine Archier qui s’est occupé des musiques et effets sonores, et moi qui me suis chargé de tout le reste. Pendant trois ans, j’ai travaillé sur mon temps libre avant de quitter mon travail pour finir le développement. J’ai ensuite signé avec l’éditeur américain Nicalis qui s’est chargé de la version Switch du jeu.

 

Le jeu est présenté comme un hommage à la Game Boy originale, pourquoi cette console particulièrement ?

Mon grand frère est collectionneur de jeux, du coup j’ai grandi avec beaucoup de jeux rétros, et ai passé de nombreuses heures sur ma Game Boy ! J’ai commencé à travailler sur Tako en 2014, l’année des 25 ans de la Game Boy, je me suis dit que c’était le bon moment pour lui rendre hommage. Le jeu respecte la plupart des contraintes de l’époque, mais j’ai aussi modernisé certains aspects pour qu’ils plaisent autant aux joueurs qui ont grandi avec les jeux de l’époque et ceux qui ne les ont pas connus.

 

Save Me Mr Tako est désormais disponible sur Nintendo Switch et sur PC, est-ce que d’autres supports sont également prévus ?

Pour l’instant le jeu est seulement prévu pour Nintendo Switch et PC. Peut-être qu’à l’avenir il pourra arriver sur PS4, mais pour l’instant je ne peux rien confirmer, c’est entre les mains de mon éditeur.

 

Quelles ont été vos plus grandes influences pour ce jeu ?

En terme de gameplay, mes références principales sont Kirby et Zelda Link’s Awakening. J’ai essayé de prendre un peu de chaque jeux Game Boy et d’en faire mon mélange. Pour le scénario, j’ai plutôt été influencé par des jeux comme Final Fantasy VI, ou des films comme Nausicaa de la vallée du vent et la Petite Sirène. J’ai aussi essayé de mettre des références à la pop culture et à l’histoire, ainsi que de mon propre vécu. Il y a beaucoup de moi dans ce jeu, et j’espère que les joueurs trouveront toutes les petites références.

 

Mr Tako souhaite partager son message de tolérance et faire coexister deux espèces en paix, y a-t-il une résonance avec l’actualité ?

Comme évoqué précédemment, il y a beaucoup de moi dans Tako, et par extension, des choses qui m’ont touché ces quatre dernières années. J’ai commencé à créer des jeux au collège, une période de ma vie qui n’était pas très rose, créer a toujours été pour moi une manière de m’exprimer et d’extérioriser ce que je ressens. En 2015, je vivais à Paris et ai vécu les attentats, Tako a beaucoup épongé mes peurs de cette période.

J’étais en train de designer la ville de Sarona quand ça s’est produit, je pense qu’on peut sentir un changement à partir de ce moment du jeu, qui commence à parler davantage d’obscurantisme et où les conflits entre humains gagnent en nuances. L’idée n’est pas de combattre le méchant, mais de prendre conscience que le fonctionnement du monde lui-même est mauvais, qu’en combattant ensemble avec des idées justes, la nouvelle génération pourra changer les choses.

 

À quel public s’adresse votre jeu ?

Le jeu s’adresse avant tout aux fans de jeux retro, de jeux Nintendo et de JRPG, aux nostalgiques de la Game Boy. Pour l’avoir fait tester de nombreuses fois en salon, je pense qu’il peut plaire à tous types de joueurs, même ceux n’ayant pas connu la Game Boy. Le jeu propose aussi un mode « facile » qui donne plus de vies aux joueurs qui veulent surtout se concentrer sur l’histoire.

 

Quelques mots à nos lecteurs pour les encourager à jouer à Save me Mr Tako ?

Je voudrais d’abord adresser un grand merci à tous ceux qui m’ont suivi et soutenu au cours du développement. J’espère que le jeu vous plaira, j’ai hâte d’entendre vos retours, de voir quels personnages vous allez aimer, et j’espère que le jeu vous inspirera. Avec Tako, c’est comme si vous retrouviez une cartouche de jeu Game Boy que vous aviez perdu. Si vous aimez les grandes aventures où l’on parle de sujets difficiles mais avec un enrobage mignon, alors Save me Mr Tako est fait pour vous !

Vous pouvez incarner l’adorable Tako dès aujourd’hui aussi bien sur PC que sur Nintendo Switch. N’hésitez pas et lancez-vous dans l’aventure, vous ne le regretterez pas !

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux