En observant le ciel, un astronome amateur a retrouvé un satellite de la NASA perdu depuis 12 ans

Les grandes découvertes sont souvent faites par hasard, mais il est encore plus rare de faire des redécouvertes. C’est pourtant ce qui est arrivé à Scott Tilley, un astronome amateur. Lors de l’une de ses observations, il a eu la chance de retrouver IMAGE, un satellite de la NASA qui avait disparu des radars depuis plus de 10 ans !

RETROUVÉ PAR HASARD

La redécouverte d’IMAGE commence avec Scott Tilley, un astronome amateur qui a une passion : repérer les satellites. Comme à son habitude, il observe donc le ciel mais ce n’est pas IMAGE qu’il recherche. Son premier but était de traquer Zuma, un satellite espion américain lancé début janvier par le Falcon 9 de Space X. Ce satellite ne serait pas arrivé en orbite autour de la Terre mais Scott espère le trouver.

C’est alors qu’en effectuant ses observations, il repère IMAGE le 20 janvier. Il contacte alors la NASA pour les avertir de cette redécouverte inattendue. L’agence aérospatiale américaine a analysé le signal capté avec 5 antennes différentes pour confirmer l’information. Celle-ci est officialisée par la NASA le 29 janvier dernier 12 ans après la perte de son signal.

QUEL ÉTAIT LE RÔLE D’IMAGE ?

Lancé en mars 2000, IMAGE (qui tire son nom des initiales de Imager for Magnetopause-to-Aurora Global Exploration) est un satellite qui ne devait rester en orbite que 2 ans. Sa mission consistait à imager la magnétosphère de notre planète en vue de cartographier pour la première fois la plasmasphère.

Cette région située au cœur de la magnétosphère est constituée de particules chargées et produit un champ magnétique nous protégeant de ce que l’on appelle le vent solaire. En cas de rafales, ce vent solaire peut provoquer des courants continus sur les lignes à haute tension et générer des surchauffes dans les transformateurs.

LA NASA PEUT-ELLE REPRENDRE LE CONTRÔLE DU SATELLITE ?

Après une première analyse de données, la NASA a pu constater que le système de contrôle d’IMAGE était opérationnel. Il serait donc théoriquement possible pour la NASA de reprendre le contrôle du satellite, cependant deux points rendent cette tâche incertaine.

Le premier point est de vérifier l’état général de l’appareil pour voir s’il n’est pas touché par de gros dysfonctionnements. Le second point problématique concerne le cœur même du satellite : ses logiciels et son système d’exploitation. Ces derniers étant dépassés, la NASA doit faire appel à une « ingénierie inverse » pour reprendre le contrôle et peut-être donner à IMAGE une nouvelle mission d’observation.


La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses.

— Platon