— Adisa / Shutterstock.com

La découverte d’une sandale datant de l’âge du fer sur un col norvégien apporte des preuves supplémentaires que l’endroit constituait un important lieu de passage il y a environ 1 700 ans.

Un col autrefois très fréquenté

Piégé dans la glace, cet important témoignage archéologique avait été initialement repéré par un randonneur à la fin du mois d’août 2019, dans une zone connue sous le nom de Horse Ice Patch. L’homme s’était empressé de contacter l’équipe de Secrets of the Ice, l’un des principaux programmes d’archéologie glaciaire de Norvège. Les prévisions météorologiques annonçant d’importantes chutes de neige susceptibles de recouvrir la sandale, les scientifiques s’étaient rapidement rendus sur place afin de la récupérer.

« Il nous a envoyé des coordonnées GPS et des photos », détaille Espen Finstad, qui a mené cette pénible expédition. « Nous avions environ une journée pour la récupérer, et ce fut une longue journée. »

Bien que d’autres artefacts (notamment des morceaux de textiles) aient été précédemment découverts dans la zone, aucun ne s’est révélé aussi ancien que la sandale, remontant, selon la datation au radiocarbone, à environ 300 après J.-C. D’après Finstad, ces différents éléments ainsi que la présence de fumier de cheval congelé datant de l’ère viking (de 800 à 1066 environ) et de cairns indique qu’il s’agissait autrefois d’une route très fréquentée, reliant la Norvège intérieure à la côte.

« Ce qui ressemble aujourd’hui à un paysage montagneux sauvage et désolé était un important lieu de passage il y a plus d’un millénaire », souligne le chercheur. « Les personnes qui empruntaient cet itinéraire exigeant et glacial enveloppaient probablement leurs pieds dans du tissu ou des peaux animales. »

D’importants échanges commerciaux et culturels

Si l’état de la sandale suggère que celle-ci a été potentiellement jetée sur le flanc de la montagne par son propriétaire car elle était trop endommagée, son style, s’inspirant clairement de celui alors en vogue dans l’Empire romain, indique que d’importants échanges commerciaux et culturels avaient lieu à cette époque.

« Cette récente découverte ainsi que les cairns et autres signes anciens de passage humain racontent une histoire claire », estime Finstad. « Des centaines de découvertes ont été faites sur Lendbreen [un col de montagne voisin], y compris plusieurs chaussures, mais aucune d’entre elles n’est aussi ancienne que cette sandale. Elle montre clairement que les personnes amenées à franchir ce col avaient des contacts avec le monde extérieur. »

L’équipe a également trouvé des pointes de flèches et des caches en pierre vieilles de 2 000 à 3 000 ans, indiquant que des chasseurs de rennes avaient également fréquenté le site.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments