Samsung entend bouleverser le marché du haut de gamme dans les mois qui viennent en étant le premier à dégainer son modèle équipé d’un capteur photo de 64 mégapixels. Une technologie qui promet des clichés d’une netteté sans pareille.

Samsung est le premier à dégainer son capteur de 64 mégapixels

Alors que les capteurs de 48 mégapixels commencent tout juste à se démocratiser sur les smartphones haut de gamme, la firme sud-coréenne vient de dévoiler un capteur photo de 64 mégapixels. Baptisé Isocell Bright GW1, celui-ci devrait venir équiper les modèles les plus onéreux du constructeur d’ici la fin de l’année 2019, et promet des clichés en haute et basse luminosité proches de la vision de l’œil humain. Une technologie qui contribuera à « changer notre façon d’enregistrer nos vies quotidiennes » selon Samsung.

Pour parvenir à caser ces 16 millions de pixels supplémentaires dans un capteur à peine plus imposant que celui de 48 mégapixels, Samsung a dû réduire leur taille : ils font désormais 0,8 micron, ce qui permet la prise de clichés ultra-détaillés dans des conditions normales de luminosité, et, grâce à la technologie Tetracell qui va se charger de fusionner 4 pixels en un (1,6 micron) pour capter davantage de lumière, la prise de photos de nuit ou en basse lumière de 16 millions de pixels.

Des clichés proches de la vision de l’œil humain

Parmi les autres évolutions majeures apportées par le capteur Isocell Bright GW1, on note la prise en charge d’une gamme HDR plus large « pour des clichés semblables à la façon dont l’œil humain perçoit son environnement dans un environnement de lumière mixte », avec une plage de couleur pouvant atteindre 100 décibels (dB) et offrant des teintes plus nuancées et riches (à titre de comparaison, celle des capteurs classiques est d’environ 60 dB, et celle de l’œil humain estimée à 120 dB).

Côté vidéo, ce nouveau capteur sera évidemment capable de filmer en 4K, et pourra également capturer des séquences vidéos au format Full-HD (1080 p) au ralenti jusqu’à 480 fps. S’il est probable qu’il vienne équiper le Galaxy Note 11, futur fleuron de la marque, Samsung s’est par le passé illustré en testant ses nouvelles technologies sur ses appareils moyen/haut de gamme. Le capteur Isocell Bright GW1 devrait entrer en phase de production au second semestre 2019.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de