— Vladsid196955 / Shutterstock.com

Tous les étés à Saint-Pétersbourg, il fait jour… toute la nuit. C’est le fameux phénomène des nuits blanches, qui ont lieu du 11 juin au 2 juillet, soit pendant la période du solstice d’été. Une période marquée depuis plusieurs siècles par des festivités et des activités diverses.

Les nuits blanches de Saint-Pétersbourg sont un véritable phénomène. Aux alentours du solstice d’été, le soleil descend au-delà de l’horizon si rapidement que le crépuscule se transforme presque immédiatement en matinée. Ce jour de polaire, ou soleil de minuit, comme il est parfois appelé, se produit dans plusieurs villes du Nord. Mais c’est à Saint-Pétersbourg que la magie opère le plus.

Célébrées depuis la fondation de la ville par Pierre le Grand en 1703, les nuits blanches, qui durent donc 2 à 3 semaines, font l’objet de multiples événements. Ainsi, des expositions, des concerts, des festivals y sont organisés, comme le festival des Nuits blanches, un festival de jazz  « Swing of White Night », « les étoiles des nuits blanches », festival de musique et de théâtre… et bien d’autres encore.

L’événement le plus fameux est probablement celui des Voiles écarlates, qui voit une frégate, équipée de voiles écarlates, qui navigue sur la Neva, avec des feux d’artifice, des concerts et des ballets et l’Orchestre symphonique de la ville. On peut également assister au lever des ponts sur la Neva.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de