— Deliris / Shutterstock.com

Le désert du Sahara tire son nom de l’arabe al-Sahrā signifiant « grand désert ». En effet, il est le troisième plus grand désert de la Terre, après l’Antarctique et l’Arctique, avec une superficie de 9,1 millions de km². Et quand nous parlons du désert du Sahara, la première image qui nous vient, c’est une grande étendue de sable fin. Mais saviez-vous qu’en réalité le sable ne recouvre que 20 % du Sahara ?

Le Sahara est le plus vaste désert aride de la Terre. Il mesure près de 5 000 kilomètres d’est en ouest, et recouvre près de 30 % du continent africain. De plus, il s’étend sur une dizaine de pays, dont le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, le Mali, etc. Cependant, le Sahara n’est pas qu’un désert de sable. En effet, les ergs, ou déserts de dunes, ne représentent que 20 % de la superficie du Sahara. Mais de quoi sont composés les 80 % restants du Sahara ?

Nous y trouvons aussi des massifs montagneux, tels que le Hoggar ou le massif du Tibesti, des plateaux rocailleux appelés hamadas ou hammadas, composés de roches calcaires, comme le plateau du Tinrhert en Algérie, situé à 549 mètres d’altitude. Le Sahara se compose aussi de déserts de pierre appelés regs. Ils sont le résultat du balayage du sable par le vent.

De plus, des milieux humides désertiques constituent une autre partie du désert du Sahara. En effet, il existe de sebkhas, des plaines de sel temporaires, comme Chott el-Jérid, en Tunisie, des gueltas, des plans d’eau temporaires ou perpétuels, la plus connue étant la guelta d’Archei. On y trouve également des oasis créées et entretenues par l’Homme.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de