Testez votre instinct de survie dans Rust, ce jeu en temps réel inspiré de Minecraft !

Depuis le succès du jeu Minecraft, les jeux de survie sont venus en masse et les amateurs ne savaient plus où donner de la tête. Tous voulaient se démarquer en créant de nouveaux univers, de nouvelles possibilités, de nouvelles interactions. Puis est venu Rust, de Facepunch Studios. Créateurs du phénomène mondial Garry’s Mod, ils sont venus en force sur le marché des jeux de survie en redéfinissant le genre, dans lequel la coopération a une part importante. SooGeek vous en dit plus à ce sujet.

Minecraft s’étant vendu à plus de 50 millions d’exemplaires, son succès n’est plus à démontrer. Facepunch Studios et leur jeu Garry’s Mod à 7 millions de ventes, ayant repris le principe même du jeu de survie, frappent fort avec Rust, étant donné qu’ils étaient déjà bien connus de la communauté. Ils ont souhaité apporter du renouveau dans un genre déjà bien exploité, en s’inspirant directement des licences telles que Minecraft, bien sûr, mais également DayZ, ou encore Stalker. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les fans sont ravis !

La vidéo ci-dessus ne montre le jeu qu’à la sortie de la version Alpha de Rust. En d’autres termes, les développeurs ont apporté énormément de contenus depuis ces deux dernières années. Cependant, pour le principe du jeu, il reste relativement simple. Vous commencez nu (littéralement !) avec dans votre inventaire uniquement une pierre et une torche. A vous de vous débrouiller afin de trouver à manger, « crafter » (construire/fabriquer, en langage courant) de nouveaux outils, et de vous faire un abri. De plus, Rust est un jeu entièrement multijoueur, vous vous connectez sur un serveur sur lequel la carte est générée aléatoirement et devez tout faire pour survivre, au départ à vos seuls soins et, si la chance est de votre côté, peut-être rencontrerez-vous quelqu’un avec qui partager les ressources…

Jusqu’ici, vous devez sûrement vous dire « Il n’y a rien de spécial, c’est un jeu de survie classique ». Bien entendu, puisque nous vous avons décrit uniquement les bases du jeu. Et si l’on vous disait qu’en plus de tout ceci, si vous vous déconnectez du serveur de jeu, votre personnage s’endort sur place ? Et si l’on vous disait que, même déconnecté, vous pouvez vous faire tuer et ainsi tout perdre ? C’est là qu’intervient la coopération. Garder les ressources à tour de rôle, vous donner différents métiers afin d’optimiser les rendements, s’organiser en équipe afin de « raid » (piller) la nuit… Tout ceci s’avère être une recette payante, tant le niveau de stress atteint dans certaines situations peut être intense !

Visuel5

Pour survivre, mis à part devoir combattre les autres joueurs ou vous cacher, vous devrez aussi affronter des créatures hostiles telles que des loups ou des ours, mais vous devrez également surveiller votre faim et soif. Vous devrez aussi vous fabriquer des vêtements afin de ne pas mourir de froid. Niveau construction, vous trouverez parfois des endroits abandonnés disséminés un peu partout sur la carte. Dedans, vous pourrez acquérir ce qu’on appelle des « blueprints » (empreintes) servant de modèles à diverses armes et équipements. Par ce biais, la coopération est là aussi avantageuse, car différents joueurs peuvent avoir différentes empreintes et ainsi avoir une base plus solide pour se défendre ou attaquer. Vous l’aurez compris, Rust n’est pas un jeu pour les joueurs aimant la solitude. Même si au départ vous semblez perdu, sachez que vous ne le resterez pas bien longtemps.

Rust étant encore en développement, les joueurs expérimentent régulièrement ce qu’on appelle un « wipe-out » (une suppression irrémédiable des serveurs) et doivent donc recommencer à nouveau avec les changements apportés. Cependant, Rust a un devblog mis à jour chaque vendredi, vous permettant de suivre l’avancée du jeu et de savoir avec précision tout ce qui a été modifié. Par ailleurs, Facepunch Studios a eu des soucis sur les plateformes de streaming à cause du fait que les personnages soient totalement nus. S’en est suivie une possibilité de flouter les parties intimes des individus, afin de passer cette censure. Vous remarquerez tout de même grâce aux visuels qui vont suivre que, même en développement, Rust s’avère être très prometteur, avec déjà plus de 3,5 millions de ventes !

Visuel6

Visuel4

Visuel3

Visuel2

Visuel1

Visuel7

 

Malgré la concurrence rude proposée par le marché des jeux de survie, Rust a su tirer son épingle du jeu en ajoutant stress continu et pression à la coopération. Aucun doute qu’une fois le jeu totalement terminé, il connaîtra un succès au moins aussi grand que l’autre jeu de ses créateurs, Garry’s Mod. Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à vous rafraîchir la mémoire en lisant cet article sur Minecraft.


Il faut aimer la vie, même dans ses formes les moins attirantes

— Cousteau