— Free Wind 2014 / Shutterstock.com

La course internationale pour trouver le vaccin contre le Covid-19 est à son comble. Si un certain nombre de laboratoires de recherche ont annoncé avoir passé les premières phases de leurs recherches, les Russes affirment que leur vaccin est déjà prêt à être utilisé. En effet, Vladimir Poutine a officiellement annoncé que la Russie a développé le premier vaccin contre le coronavirus.

Un vaccin qui n’a été testé que sur 76 volontaires humains

S’exprimant lors d’une réunion en visioconférence du gouvernement, le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’un vaccin contre le Covid-19 développé par la Russie avait subi des tests appropriés pour affirmer qu’il est efficace et sans danger. Poutine a même déclaré que l’une de ses filles avait déjà été vaccinée. Il a affirmé que si cette dernière avait eu un peu de fièvre peu après la vaccination, elle est actuellement en parfaite santé. « Je sais que cela fonctionne assez efficacement, forme une forte immunité, et je le répète, il a passé tous les contrôles nécessaires », a ainsi déclaré Poutine durant un discours à la télévision d’État. Selon le ministère de la Santé russe, le vaccin induit une immunité sur deux ans.

Avec cette annonce retentissante, la Russie est devenue le premier pays à enregistrer officiellement un vaccin contre le coronavirus et à le déclarer prêt à l’emploi. Surnommant le vaccin « Spoutnik V » – d’après le premier satellite de l’ère soviétique qui a été lancé dans l’espace – les responsables russes ont déclaré qu’il offrait une immunité sûre et stable. À noter que si le vaccin a déjà été validé par le gouvernement russe, il n’est pas encore passé par les essais finaux nécessaires pour assurer la validité d’un tel produit. En effet, le vaccin n’aurait subi que deux mois de tests sur les humains, étant donné que les études sur les humains ont débuté le 17 juin auprès de 76 volontaires, a rapporté la revue Nature.

Il est à savoir que le Spoutnik V a été développé conjointement par l’Institut Gamaleya et le ministère russe de la Défense. Kirill Dmitriev, le chef du Fonds d’investissement direct impliqué dans le développement du vaccin, a défendu le produit, a rapporté CBS News. Il a affirmé que même si le vaccin n’est pas encore passé par la phase III de la validation, il était basé sur des années de recherche pour des vaccins contre Ebola et le MERS. Il a également déclaré que la phase 3 des tests débutera très prochainement aux Émirats arabes unis et aux Philippines. Il a ajouté que le vaccin sera produit en masse par la Russie et le Brésil d’ici le mois de septembre afin de satisfaire plus d’un milliard de doses de précommandes par 20 pays.

Un vaccin qui sera distribué à grande échelle malgré la désapprobation internationale

L’annonce de la validation de ce vaccin russe a d’ores et déjà lancé la polémique au niveau de la communauté internationale qui a remis en doute sa sûreté et son efficacité. L’Organisation mondiale de la santé a notamment déclaré que tous les candidats aux vaccins devraient passer par des étapes complètes de tests avant d’être déployés. Les experts ont également tenu à avertir que les vaccins qui ne sont pas correctement testés peuvent causer des dommages à bien des égards. En effet, un vaccin qui n’est pas correctement testé peut avoir des impacts négatifs sur la santé, créer un faux sentiment de sécurité ou faire perdre la confiance dans les vaccinations.

Malgré le scepticisme international, la Russie compte bel et bien lancer la production de son vaccin. Selon Reuters, le vaccin – qui se compose de deux sérotypes d’adénovirus humain portant des antigènes du Covid-19 – sera administré en deux doses. Le personnel médical et les enseignants seront les premiers à recevoir le vaccin, puis la population pourra en bénéficier sur une base de volontariat. Peu de détails ont filtré concernant ce nouveau vaccin, et les experts estiment que son approbation s’agit essentiellement d’une stratégie pour redresser l’économie russe et pour affirmer sa puissance face à ses nombreux rivaux.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de