― Zhanna Briede / Shutterstock.com

Malgré les nombreux efforts fournis pour l’éradiquer, le Covid-19 continue de se propager dans de nombreux pays du monde. Face à la multiplication des nombres de cas sur leur territoire, certains pays se voient obligés d’imposer des mesures strictes. Jeudi dernier, le Royaume-Uni a annoncé le rétablissement de la quarantaine pour les voyageurs en provenance de France à partir du samedi 15 août 2020.

Une décision mal accueillie par la France

Le gouvernement britannique explique que cette décision a été prise en s’appuyant sur la base des données sanitaires. D’après les statistiques, le nombre de nouveaux cas en France aurait augmenté de 66 % rien qu’au cours de la semaine passée, c’est-à-dire du 7 au 13 août. Or, le Royaume-Uni est prêt à tout pour freiner le taux de contaminations dans le pays, quitte à être sans pitié avec ses amis et partenaires les plus proches.

La France n’a pas vraiment apprécié cette décision. « Il s’agit d’une décision que nous regrettons et qui entraînera une mesure de réciprocité, en espérant un retour à la normale le plus rapidement possible », a déclaré Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, sur son compte Twitter. Ainsi, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni devraient également s’isoler pendant quatorze jours en arrivant en France.

Notons que cette décision concerne également plusieurs autres pays. Londres avait notamment réimposé la quarantaine aux voyageurs en provenance d’Espagne en fin juillet dernier. Il avait fait de même pour Andorre, la Belgique et les Bahamas la semaine dernière. Et désormais, cette mesure s’applique également à la France, aux Pays-Bas, à Monaco, à Malte, à l’île d’Aruba et aux îles Turques-et-Caïques.

La situation est grave au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est actuellement le pays le plus endeuillé en Europe. À l’heure actuelle, le pays enregistre plus de 275 000 malades, plus de 41 000 décès et plus de 1 000 nouveaux cas par jour. Mais ce n’est pas tout. D’après les chiffres publiés par l’Office national des statistiques le mercredi 12 août dernier, son économie aurait enregistré un recul historique de plus de 20 % au deuxième trimestre de l’année 2020.

Face à la chute de l’économie du pays, le gouvernement britannique a annoncé la réouverture des casinos, bowlings, patinoires en extérieur, théâtres et salles de spectacle en Angleterre. La maintenance de la distanciation sociale est toutefois de rigueur. Pour limiter la propagation du virus, l’amende pour le non-port du masque a été doublée tandis que les sanctions contre les rassemblements illégaux ont été renforcées.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de