— Michael Smith ITWP / Shutterstock.com

Le recyclage et les autres solutions de développement durable représentent très certainement l’avenir de notre planète. À cet effet, les scientifiques recherchent toujours des idées pour amoindrir la pollution. Parmi ces idées, des chercheurs australiens pensent qu’il pourrait être possible de fabriquer des routes avec des pneus usés et du béton recyclé.

Un matériau nouveau tout aussi efficace que les matériaux traditionnels

Les scientifiques de l’Institut royal de technologie de Melbourne (RMIT) ont démontré qu’une combinaison de gravats de construction et de vieux pneus pouvait être utilisée comme matériau durable pour la construction de routes. Cela offrirait une solution zéro déchet pour soutenir l’économie circulaire et augmenter le recyclage. Il faut savoir que la construction, la rénovation et la démolition représentent environ la moitié des déchets produits chaque année dans le monde. En ce qui concerne les pneus usagés, le monde en jette plus d’un milliard d’unités chaque année.

Par ailleurs, les ingénieurs ont démontré que le matériau était au moins d’aussi bonne qualité que ce qui est utilisé pour fabriquer traditionnellement des routes. Mieux encore, le mélange offre la résistance et la flexibilité nécessaires pour gérer un trafic intense et pour résister à l’acide et à l’eau, tout en étant fabriqué à partir de produits entièrement recyclés. Véritable innovation dans le domaine de la construction, le nouveau matériau est ainsi le premier du genre à intégrer des gravats et du caoutchouc recyclés dans un mélange qui permet de parfaitement répondre aux normes de sécurité de l’ingénierie routière.

Pour ce faire, les ingénieurs ont utilisé des gravats de construction concassés et traités qui peuvent être réutilisés en tant que matériau de construction appelé agrégat de béton recyclé. Il faut savoir que ce produit peut être intégré à d’autres matériaux de construction pour réduire leur empreinte environnementale. En ce qui concerne la construction de routes, les chercheurs ont indiqué que le matériau devra être utilisé pour les couches de base. À cet effet, une composition de 0,5 % de fines miettes de caoutchouc et 99,5 % d’agrégat recyclé est recommandée. D’autres détails de la recherche ont été publiés dans la revue Construction and Building Materials.

Un projet qui s’inscrit dans un souci international de développement durable

Si ce matériau n’a pas encore été utilisé pour des travaux de grande ampleur, des tests ont déjà été effectués pour évaluer sa résistance. Le chercheur principal de l’étude, Mohammad Boroujeni, a ainsi déclaré dans un communiqué que le mélange de gravats et de caoutchouc pourrait offrir des avantages à la fois environnementaux et techniques. « Notre matériau mélangé est une alternative 100 % recyclée qui offre une nouvelle façon de réutiliser les pneus et les déchets de construction, tout en performant fortement sur des critères clés tels que la flexibilité, la résistance et la déformation permanente », a-t-il déclaré.

Si l’utilisation de ce nouveau matériau est une véritable innovation, il faut savoir que la recherche de telles solutions dans le domaine de la construction est assez répandue. En effet, divers projets ont été réalisés – ou sont en cours de développement – pour construire des routes avec des matériaux recyclés et pour répondre aux soucis de développement durable. Cela a notamment été le cas en 2018 quand Eurovia et Vinci Autoroutes ont construit un kilomètre de route dans le sud-ouest de la France avec du bitume 100 % recyclé.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de