Un blogueur Russe risque 5 ans de prison pour avoir chassé les Pokémon dans une église

Décidément, Pokémon Go n’a pas fini de créer la polémique, à tort. Après des cadavres retrouvés, de nombreux accidents de la route, des personnes coincées et des bagarres de rues, le jeu est une fois de plus au cœur d’une affaire surprenante puisqu’un Blogueur et YouTubeur Russe risque actuellement 5 ans de prison pour s’être lancé dans la chasse aux Pokémon dans une Eglise.

Rouslan Sokovolski connaissait la loi mais ne s’y est pas attardé lorsqu’il a décidé, durant le mois d’août, de se filmer dans une cathédrale d’Ekaterinbourg, en Oural. Une caméra dans une main, Pokémon Go dans l’autre, il a débuté sa chasse autour et dans le lieu de culte avant de poster le média sur sa chaine YouTube, suivie par près de 280 000 personnes. Ce spécialiste des jeux vidéo savait la loi sévère sur ce genre de délit : dans sa vidéo, il s’insurgeait contre la dureté des poursuites vis à vis des joueurs qui se déplaçaient près des lieux de cultes. « Pour moi, c’est une absurdité totale. Comment peut-on violer les sentiments des croyants en marchant avec son smartphone dans une église ? »

C’est donc dans une des cathédrales les plus importantes de la région (elle fut bâtie en 2000 sur les lieux des assassinats de la famille du dernier Tsar de Russie) qu’il a réalisé sa prise, vue par plus d’un million d’internautes. Sur la vidéo, le jeune homme s’amusait de son activité puisque, la sortie du lieu de culte, il déclarait « Personne ne m’a empêché mais je n’ai pas pu attraper le Pokémon le plus rare : Jésus, mais certains disent qu’il n’existe pas.» le tout sur une musique de prière doublée de jurons . Simple bêtise, délit, provocation, les internautes tentent d’expliquer le comportement du jeune homme, célèbre pour être un militant athéiste et pour partager des vidéos proches de ses idées sur sa chaîne « Sokolovski ! Rien n’est sacré« .

La police est venue le chercher pour le placer en détention durant deux mois pour non respect de l’article 282 du code pénal de la Fédération Russe. Il sera jugé pour extrémisme » et « violation des sentiments des croyants » et encourt 5 ans de prison. De son côté, L’Eglise Orthodoxe s’est prononcée pour la remise en liberté du jeune provocateur à condition que se dernier participe à une œuvre de charité.

Ce n’est pas la première fois que le jeu vidéo est lié (de loin) aux faits divers et certainement pas la dernière. Reste à savoir si Niantic ajoutera un nouvel avertissement aux joueurs pour éviter ce genre de situation dans ses prochaines mises à jour.


Les services secrets britanniques utilisaient leur sperme comme encre invisible

— @DailyGeekShow