Le Roomba 980, l’aspirateur-robot à mettre au pied du sapin pour Noël

iRobot, entreprise américaine spécialisée dans la robotique, nous a fait parvenir son fameux Roomba 980, un robot-aspirateur pratique, connecté et intelligent. La rédaction du Daily Geek Show a eu la chance de le tester. Résumé.

 

iRobot, d’abord un fabricant de robots militaires

Avant de passer au test de ce robot-aspirateur, bref retour sur la marque qui le développe : iRobot. Fondée en 1990 par Colin Angle, Helen Greiner et Rodney Brooks, la société se spécialise dans un premier temps dans les robots militaires. Loin de vouloir concevoir un Terminator-bis, iRobot voulait plutôt limiter les pertes humaines lors des conflits armés.

À l’actif d’iRobot, il y a notamment le robot démineur Ariel, en 1996, le PackBot, un véhicule anti-explosif et autonome en 2001, le Seaglider, un sous-marin sans équipage en 2008… Mais c’est véritablement en 2002 que la réputation de la marque explose, avec la création du Roomba, un robot domestique qui fait aspirateur. Aujourd’hui, la marque connait le succès escompté. Le bouche-à-oreille est tel qu’iRobot compte réaliser un chiffre d’affaire de 850 millions de dollars, rien que sur l’année 2017 !

 

Un bijou de technologie

Le Roomba 980 a été pensé pour révolutionner le domaine des robots-aspirateurs. Si la plupart d’entre eux présentent des petites défaillances, avec par exemple l’impossibilité pour eux d’escalader de petits obstacles, ou leur difficulté à repérer la saleté, le Roomba 980 est capable d’effectuer ces tâches.

En effet, il intègre des technologies de pointes. On pourra par exemple compter sur un capteur de vide, pour qu’il ne chute pas dans les escaliers, mais aussi sur des capteurs de saleté et de proximité. Si les premiers sont équivoques, les seconds détectent les murs pour empêcher le robot de se cogner partout.

Mais cet iRobot se distingue de ses concurrents grâce à deux véritables innovations. La première, c’est sa caméra intégrée. Installée sur le dessus du Roomba, elle détecte tous les obstacles qui se dressent face à la machine. Couplé aux capteurs de proximité, cet accessoire deviendra vite indispensable au robot, qui se crée une véritable cartographie de la pièce dans laquelle il évolue.

Mais ce qui rend cette caméra unique, contrairement à celles de nombreux robots-aspirateurs, c’est son inclinaison : tandis que la plupart des caméras visualisent la pièce en analysant son plafond, celle du Roomba 980 est inclinée à 30° pour voir l’habitat dans son ensemble. S’il rencontre un obstacle sur son parcours habituel, il reviendra nettoyer la zone encombrée plus tard dans la journée. Et enfin, une fois son cycle terminé, il retournera à sa station de recharge tout seul.

 

Il s’aventure dans les moindres recoins

Le Roomba 980 s’aventure sans peine dans les moindres recoins. L’aspirateur iRobot se déplace en effet selon un schéma en grille, qui se révèle être une solution optimale pour lui permettre de se repérer.

Mais surtout, il est équipé de deux roues, qui lui donnent la possibilité d’escalader les obstacles. Bien entendu, il ne peut pas monter au troisième étage en passant par les escaliers, mais il escalade avec aisance et agilité les moquettes les plus épaisses et les seuils de porte les plus hauts. Il faut savoir que ce n’est pas le cas de tous les robots-aspirateurs du marché. La majorité d’entre eux se retrouvent bloqués au niveau 0 de votre lieu de vie.

L’aventureux Roomba dispose aussi d’une technologie spécialement conçue pour les « grosses moquettes » dont nous vous parlions plus haut. Le « Carpet Boost » lui permet d’aspirer parfaitement, même les miettes qui restent coincées entre les fils de la moquette, puisque l’aspirateur détecte de façon autonome la surface sur laquelle il travaille. Petit bémol, il fait plus de bruit lorsque ce mode est activé. En outre, son autonomie vacille à chaque utilisation du « Carpet Boost ».

Si la batterie au lithium-ion est conçue pour que l’aspirateur effectue sa mission pendant deux heures durant, elle essuiera les plâtres de ce mode qui s’enclenche automatiquement. Cela dit, le résultat ne met pas du tout en péril le Roomba 980, qui excelle dans bien des domaines.

 

Un aspirateur de qualité

Au niveau du design, il reprend la forme ronde de ses prédécesseurs et intègre en son sein deux brosses rotatives, une brosse latérale et un bac à poussière amovible. Sa jolie couleur oscillant entre le noir et le marron s’accommode sans problème avec n’importe lequel des intérieurs. Et du côté de l’interface, seuls trois boutons sont disponibles : un grand bouton central pour l’allumer et l’éteindre, un bouton « Accueil » pour le renvoyer à sa station de recharge, et un bouton « Spot Mode » pour le forcer à nettoyer intensivement une petite zone ciblée.

Le Roomba 980 est avant tout un aspirateur digne de ce nom. C’est bien simple, il aspire tout : les miettes, les cheveux, les poussières, les poils d’animaux, etc. Il profite de la technologie Aeroforce, qui, entre ses deux rouleaux, nettoie avec efficacité votre sol.

Mais s’il est inarrêtable dans sa course à la propreté, vous aurez tout de même un moyen de délimiter son travail. Il est en effet fourni avec deux petites balises, à poser notamment entre les pièces. Elles vous serviront de murs virtuels : grâce à leurs émetteurs, elles indiqueront au robot-aspirateur de s’arrêter devant elles. C’est particulièrement utile pour éviter les accidents, quand votre enfant joue dans la pièce d’à côté par exemple. Bref, on ne vous fera pas un dessin plus longtemps : le Roomba 980 est un aspirateur intelligent de qualité.


 

Un robot totalement connecté

L’un des autres atouts de ce robot-aspirateur, c’est qu’il bénéficie de tout le savoir-faire d’iRobot. Il intègre en effet une connexion Wi-Fi. Il est d’ailleurs impossible de le programmer directement puisqu’il ne dispose ni d’écran tactile, ni de télécommande, contrairement à ses prédécesseurs. Il faudra donc passer par son smartphone et l’application dédiée du constructeur. Très bien expliqué, le tutoriel d’installation du Wi-Fi est simple et efficace. De plus, à chaque étape réussie, le robot l’indique grâce à un signal sonore.

Vous pourrez donc en un rien de temps programmer les passages du Roomba suivant les heures que vous définissez. Petit point faible cependant : il est impossible de contrôler de vous-même l’iRobot. Autre inconvénient, l’application ne nous présente aucune notification lorsque le travail du robot-aspirateur est terminé, et rien ne nous indique son niveau de batterie. Il faudra donc faire entièrement confiance au Roomba 980 qui, malgré tout, reste suffisamment autonome pour éviter que l’on s’inquiète pour lui.

Puissant, fonctionnel, connecté et intelligent, le Roomba 980 est indéniablement le meilleur robot-aspirateur du marché. S’il faudra absolument posséder un smartphone pour profiter totalement du numéro 980 de chez Roomba, il n’en reste pas moins très simple à utiliser et fera le bonheur de ses utilisateurs. Dans tous les cas, le Daily Geek Show a été séduit par ce produit de qualité.

 

Voici un petit aperçu vidéo :

 

JE VEUX LE ROOMBA 980 !


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux