5. Des critiques gastronomiques

Il existe un seul robot qui est critique gastronomique, et il exerce en Thaïlande. C’est l’ancienne première ministre du pays, Yingluck Shinawatra qui est à l’origine du projet. Elle en avait marre que la cuisine thaïlandaise soit (mal) imitée dans le monde entier. Son cabinet lui avait alors proposé la création d’un robot nommé e-Delicious.

Véritable critique gastronomique, il évalue scientifiquement les plats en mesurant leur composition. Un résultat mathématique leur est alors attribué, comme une note dans un restaurant. Le robot, dont la production a coûté des dizaines de milliers de dollars, est donc capable de classer les aliments. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de