Lumière sur Rocket League, ce jeu de football futuriste devenu l’étoile montante de l’e-sport

Pour peu que vous suiviez l’actualité geek, vous êtes sans aucun doute informé que l’e-sport, ou le sport électronique, fait beaucoup parler de lui ces derniers temps. Les compétitions, les spectateurs, les sponsors, les événements, tout ceci demande du temps et beaucoup d’organisation, mais seuls certains jeux sont destinés à passer sur la scène et parmi ces jeux, il s’en trouve un qui gagne énormément en popularité : Rocket League. SooGeek va vous démontrer pourquoi.

Tout d’abord, parlons du jeu. Rocket League, ce n’est autre qu’un jeu de football avec des voitures modifiées. Derrière ce principe simple et original se cache en réalité un jeu demandant beaucoup de dextérité et d’adresse, en plus d’un travail d’équipe exigeant. Ayant reçu plus d’une centaine de prix et rassemblant des centaines de milliers de joueurs, ce jeu dispose également d’un système de cross-platform, c’est-à-dire que des joueurs sur consoles peuvent affronter ou jouer avec des joueurs sur PC, de quoi augmenter les interactions sociales de manière considérable !

Dans Rocket League, vous pouvez rouler, sauter, tirer, freiner, arrêter des tirs adverses, exploser leur voiture, faire des passes, vous envoler.. tout ceci à la fois ! De plus, comme écrit un peu plus haut, Rocket League est basé sur le jeu d’équipe, ou teamplay. Par conséquent, ce jeu mêlant skill (compétence) au teamplay, sa place était presque tout indiquée dans l’e-sport. On notera par ailleurs que chaque joueur dispose d’un garage dans lequel il pourra personnaliser sa voiture : il peut choisir sa couleur, les motifs sur la carrosserie, l’aspect de la traînée lors du turbo (dispositif visant à augmenter temporairement la vitesse de la voiture), les roues, une antenne et même un chapeau ! Les objets s’obtiennent à force d’enchaîner les parties, et les combinaisons sont quasi infinies ! De quoi rendre le jeu très attractif, et il s’avère que ç’a été une stratégie payante pour Psyonix.

Un autre des points forts de Rocket League est sa bande-son. Loin d’utiliser des musiques émotives comme dans Ori and the Blind Forest (étant un genre totalement différent, il est vrai), le rythme et le type de musique choisie est parfaitement adapté au thème du jeu, les choix sont variés et le joueur peut choisir à sa guise parmi une playlist quelle chanson écouter. Ce simple fait est particulièrement apprécié de la communauté et donne à Rocket League un aspect communautaire autre que pour le jeu lui-même.

XB1-1

Rocket League demandant beaucoup d’entraînement et donc de temps, devenir bon sur ce jeu n’est pas chose aisée. Cependant, vous avez la possibilité de regarder des streams de joueurs professionnels, ces derniers étant particulièrement nombreux. De plus, vous avez la possibilité de vous perfectionner grâce aux entraînements présents au sein du jeu, ou alors simplement de vous mettre aux différents modes de jeu ! En effet, Psyonix a également sorti un mode Basket-Ball appelé Hoops, qui est une variante du jeu original et qui aura séduit une bonne partie de la communauté, cette astuce ajoutant une caractéristique supplémentaire afin de ne pas rendre le jeu trop monotone.

A présent, venons-en à l’e-sport. Vous le savez sûrement, le sport électronique a pris une dimension relativement importante lors du championnat du monde de League of Legends de 2015. En effet, plus de 360 millions d’heures de jeu visionnées en direct, pour une moyenne de plusieurs millions de spectateurs à chaque partie ! Des chiffres très impressionnants qui constituent désormais un record. Psyonix a donc saisi l’opportunité avec son jeu purement compétitif. La compétition Rocket League Championship Series est d’ailleurs actuellement en cours, avec un cash price (prix avec une valeur monétaire) de 75 000 dollars. Cette compétition se joue sur les serveurs américains et européens, a une inscription gratuite et rassemble joueurs pro et amateurs, de quoi découvrir de nouveaux talents !

12265974_1726248187596637_2921820432707036224_o

April-Update-Preview-1

65

RLCS-Verification-Blog

Ce sont les premiers pas de Rocket League sur la scène e-sport et malgré des adversaires de taille tels que l’indétrônable League of Legends, le jeu à succès de Blizzard HearthStone, ou encore l’indémodable Counter Strike, le jeu de foot futuriste a su y trouver sa place. Ajoutant des nouveautés régulièrement, le nombre de joueurs succombant à ce jeu au rythme endiablé ne cesse de croître, faisant de Rocket League un jeu à suivre de très près lors des prochaines parutions des chiffres d’audience de l’e-sport 2016 !


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux