Des chercheurs ont mis au point un tout nouveau poisson-robot qui partage une caractéristique avec les vrais poissons. Un réseau sanguin alimente ses composants, ce qui lui permet d’avancer.

Imaginez un instant que les robots aient comme les humains un réseau sanguin. Tout comme chez l’Homme, le robot pourrait transporter les éléments nécessaires à son fonctionnement et lui donner de l’énergie. C’est ce qu’ont réussi à mettre au point des chercheurs avec ce tout nouveau robot-poisson. Son sang artificiel est constitué de liquide de batterie qui alimente ses moteurs.

Avec ce sang, le robot-poisson peut emmagasiner 325 % d’énergie supplémentaire par rapport à une batterie séparée. D’après les premiers tests, il peut nager pendant 37 heures à une vitesse de 0,2 cm par seconde. Si ses performances restent faibles, le robot-poisson représente un espoir pour le futur de la robotique.

Il démontre qu’il est possible d’éliminer les batteries et les fluides hydrauliques d’un robot sans perdre en énergie. Les robots pourront également fonctionner pendant de plus longues périodes sans nécessiter de surveillance.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de