— Stu Porter / Shutterstock.com

L’appareil ne ressemble peut-être pas à un guépard, mais il l’imite en matière de rapidité et de motricité. C’est ainsi que cet animal a inspiré ce robot capable de courir sur des espaces solides ou de nager dans l’eau à des vitesses inégalées pour un bot de son genre. Avec des utilisations possibles dans le domaine du sauvetage ou pour des applications industrielles, voici le tout nouveau modèle de robot mou.

Des chercheurs de la North Carolina State University ont développé un nouveau softbot ou robot mou d’une grande souplesse qui peut se déplacer très rapidement sur des surfaces solides et peut même soulever des objets lourds. Ce nouveau robot a été nommé le LEAP (Leveraging Elastic instabilities for Amplified Performance) et il tire parti de ses instabilités élastiques pour des performances amplifiées. En tant que robot mou, le LEAP s’est inspiré d’un organisme biologique pour sa conception et, dans ce cas-ci, il s’agit du guépard. « Nous avons été inspirés par le guépard pour créer un type de robot souple qui a une colonne vertébrale bistable, ce qui signifie que le robot a deux états stables », a expliqué Jie Yin, le concepteur du nouveau softbot, dans un communiqué.

Une description complète de son robot ainsi que le résultat de ses recherches sur le sujet ont été publiés dans la revue Science Advances. Selon ce papier, le LEAP mesure 7 mm de long et pèse 45 g. Le softbot peut couvrir 2,7 longueurs de corps par seconde. À titre de comparaison, le robot mou le plus rapide au monde, autre que le LEAP, se déplace à une vitesse de 0,8 longueur de corps par seconde. Sa vitesse est donc plus de 3 fois supérieure à celle des générations précédentes. Autre avantage par rapport aux autres robots mous existants, le LEAP est capable de gravir des pentes abruptes. Par ailleurs, les scientifiques sont encore en cours d’amélioration du softbot afin qu’il puisse être capable de saisir des objets.

Selon Jie Yin, il existe plusieurs utilisations possibles de ce robot mou. Il a notamment déclaré : « Les applications potentielles incluent les technologies de recherche et de sauvetage, où la vitesse est essentielle, et la robotique de fabrication industrielle. Par exemple, imaginez une robotique de ligne de production plus rapide, mais toujours capable de manipuler des objets fragiles. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de