Flickr / Robin Zebrowski

Ausa Vatni et Nafnfesti : le rituel du baptême et de la fixation de nom

Le rituel du baptême pour les nouveau-nés était assez particulier pour les Vikings. Avant qu’un bébé puisse subir Ausa Vatni, il devait d’abord être accepté par leur père. L’enfant était placé sur le sol où son père le ramassait puis le mettait dans les plis de son manteau. Le bébé était ensuite inspecté pour détecter toute anomalie avant d’être aspergé d’eau. Le père présenterait ensuite à l’enfant un cadeau dans le cadre de Nafnfesti, le rituel de fixation de nom. Si le père identifiait une anomalie lors de l’inspection, le nourrisson était abandonné par les parents et exposé au désert. Les Vikings ne s’intéressaient qu’aux enfants capables de devenir de puissants guerriers.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de