© Pixabay

Les moines-momies japonais

Au Japon, depuis le 12e siècle, plusieurs moines ont pratiqué un rite funéraire plutôt étrange. Une vingtaine de moines bouddhistes de Sokushinbutsu se sont enterrés momifiés et vivants dans des tombeaux. Et en attendant leur dernier jour sur Terre, les moines respiraient à l’aide d’un tube en bambou relié à une cloche. Quand la cloche s’arrêtait de sonner, le moine était décédé. Trois ans plus tard les tombeaux étaient ouverts pour vérifier l’état des momies. Ce rite était exercé pour se rapprocher au plus près de Bouddha. Et même si la pratique est aujourd’hui interdite, les momies sont toujours vénérées dans les temples japonais de Yamagata.

 
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments