Vue d’artiste de P. linxiaense et de la faune du bassin de Linxia durant l’Oligocène — © Chen Yu

Un crâne vieux de 26,5 millions d’années, découvert dans le nord-ouest de la Chine, a été identifié comme appartenant à une espèce auparavant inconnue de rhinocéros géant. L’un des plus grands mammifères ayant jamais évolué sur Terre.

Un mastodonte préhistorique

Décrit dans la revue Communications Biology, le fossile est celui de l’un des représentants de la sixième espèce de rhinocéros sans cornes à être découverte en Eurasie, que les chercheurs ont baptisé Paraceratherium linxiaense. Bien qu’il soit difficile de déduire la taille exacte de la bête uniquement à partir de son crâne, d’autres fossiles de Paraceratherium suggèrent que ces créatures quadrupèdes possédant des membres étonnamment fins mesuraient environ 4,8 mètres au garrot (soit une taille similaire à celle des plus grandes girafes), contre deux mètres à peine pour les rhinocéros modernes.

Les analyses réalisées laissent penser que le mastodonte, qui possédait une masse comprise entre 11 et 20 tonnes (soit l’équivalent de celle de trois à cinq éléphants d’Afrique), appartenait à la plus grande espèce de rhinocéros géant jamais découverte. Des comparaisons avec les fossiles des autres membres du genre Paraceratherium ont de leur côté suggéré que la nouvelle espèce possédait un museau plus court, une cavité nasale plus profonde ainsi qu’un cou plus allongé.

De telles caractéristiques morphologiques le rapprochent davantage du rhinocéros géant P. lepidum (dont les restes fossilisés avaient été découverts au Kazakhstan et dans d’autres régions du nord-ouest de la Chine), qui se révélait plus grand et possédait une cavité nasale plus profonde que P. bugtiense, autre espèce découverte plus au sud.

Os du crâne et de la mandibule de Paraceratherium linxiaense — © IVPP

Des déplacements à travers toute l’Asie

Selon les chercheurs, les différents sites où les restes de ces géants préhistoriques ont été découverts suggèrent une migration depuis le plateau mongol vers le nord-ouest de la Chine et le Kazakhstan, puis vers le Pakistan, en passant probablement par le Tibet. À chacune de ces étapes, le genre se serait fortement adapté à son environnement, ce qui aurait conduit à l’apparition de différentes espèces au cours de l’Oligocène, il y a 34 à 23 millions d’années.

L’analyse phylogénétique de l’équipe place P. linxiaense quelque part au milieu de cette transition, juste avant que les rhinocéros géants ne traversent le Tibet. À cette époque, il est possible que le plateau tibétain ait été composé de forêts et de vastes étendues herbeuses. Dans un tel environnement, les rhinocéros géants n’auraient eu aucun mal à trouver l’énorme volume de feuilles et de broussailles qu’ils devaient probablement ingurgiter.

« Ces résultats soulèvent la possibilité que le rhinocéros géant ait pu traverser la région tibétaine avant qu’elle ne devienne le plateau élevé qu’elle est aujourd’hui », suppose l’équipe. « Il pourrait ensuite avoir atteint le sous-continent indo-pakistanais, où d’autres spécimens de rhinocéros géants ont été découverts, durant l’Oligocène. »

Distribution et migration du genre Paraceratherium durant l’Oligocène — © IVPP

Une disparition mystérieuse

Les rhinocéros modernes sont surtout connus pour leurs cornes, mais ces excroissances d’apparence préhistorique ont mis du temps à évoluer (la plupart de leurs ancêtres n’en possédaient pas). En fait, pendant longtemps, les premiers rhinocéros ressemblaient davantage à des tapirs, s’apparentant eux-mêmes à des cochons sauvages dotés de fins appendices nasaux, semblables à de courtes trompes.

Constituant un genre de la super famille Rhinocerotoidea, à laquelle appartiennent les rhinocéros modernes, les Paraceratherium ont évolué de l’extrême nord de la Mongolie au Pakistan pendant 11 millions d’années, mais les chercheurs ignorent actuellement les raisons de leur disparition.

Il y a quelques semaines, des chercheurs avaient de leur côté annoncé la découverte d’une nouvelle espèce de félin géant à dents de sabre, chassant les rhinocéros il y a 9 à 5 millions d’années.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de