Immense élan de générosité à travers la France pour cette retraitée en difficulté financière

Le simple fait d’oser témoigner et raconter son histoire peut changer le cours d’une vie. C’est ce qu’a appris Monique Pinte, retraitée interviewée il y a quelques jours par France 3. Après avoir découvert son quotidien très difficile, les téléspectateurs se sont mobilisés et ont donné en masse pour lui offrir une vie meilleure.

 

SURVIVRE AU LIEU DE VIVRE

Pour Monique Pinte, ce qui ressemblait à une simple entrevue a pris une toute autre tournure. Présente lors du dernier rassemblement des « gilets jaunes », cette retraitée voulait faire entendre sa voix pour que le gouvernement augmente les retraites. Un souhait qu’elle partage avec de nombreux retraités du pays qui peinent à payer leurs factures.

Dans une interview donnée à France 3 Bourgogne Franche-Comté, Monique s’est confiée sur ses difficultés quotidiennes et sur les privations qu’elle s’inflige à cause de son manque de revenus. « Une fois que j’ai tout payé, il me reste quoi ? 20 euros », raconte la retraitée au micro de la journaliste Maeva Damoy.

Avec seulement 727 euros de retraite au lieu des 840 euros minimum, Monique a juste de quoi payer ses dettes et ses factures. Ses loisirs sont inexistants et par manque d’argent, elle jeune plusieurs jours d’affilée.

 

UNE RENCONTRE TOUCHANTE ET INSPIRANTE

Maeva Damoy a tout de suite été touchée par le sort de cette retraitée qui a pourtant commencé à travailler à 16 ans. Toutefois, elle n’est pas la seule à avoir eu envie d’agir pour changer la vie de Monique. Dès la diffusion de l’entrevue, de nombreux téléspectateurs ont écrit à la journaliste pour proposer leur aide : colis, chèques, dons…

Les gestes se sont multipliés et la rédaction a vite été envahie. En accord avec sa rédactrice en chef, Maeva a donc décidé d’ouvrir une cagnotte en ligne le 31 janvier dernier. La journaliste espérait réunir 700 euros, mais la générosité du public a explosé les objectifs.

© Pixabay

 

PLUS DE 12 000 EUROS RÉCOLTÉS

En l’espace de 6 jours, ce sont près de 12 200 euros qui ont été récoltés. Une partie de la somme a d’ailleurs déjà été reversée à Monique, car la cagnotte a été liée à son compte bancaire. La retraitée, qui a découvert le montant déjà réuni, est « très impressionnée par ce qui se passe et ne dort plus depuis une semaine », d’après Maeva Damoy.

Toutefois, Monique lui a précisé qu’elle n’a rien fait pour mériter ça : elle avait juste à cœur de « mettre en lumière la situation de nombreux retraités ». Une nouvelle rencontre est prévue entre les deux femmes, celle-ci sera plus joyeuse car elle sera liée au tournage d’une vidéo de remerciements pour les donateurs.

© Capture d’écran GoFundMe

En 1950, l’Inde a refusé de participer à la Coupe du Monde de Football parce qu’il fallait porter des chaussures

— @DailyGeekShow