Les chercheurs sud-coréens estiment que le nouveau coronavirus pourrait ressurgir chez des patients pourtant considérés comme guéris, après que des dizaines de cas ont été enregistrés dans le pays.

Une réactivation du virus plutôt qu’une ré-infection

Selon un récent communiqué du Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies (CDC), environ 51 patients classés comme ayant été guéris du Covid-19 ont de nouveau été testés positifs. Bien que les chercheurs sud-coréens écartent pour l’heure la piste d’une nouvelle infection, Jeong Eun-kyeong, directrice générale du CDC, a déclaré que le virus aurait vraisemblablement ressurgi dans l’organisme de ces patients peu de temps après que leur quarantaine a été levée.

« Nous accordons la plus grande attention à la réactivation du virus comme cause possible, et menons actuellement des recherches approfondies à ce sujet », a déclaré Jeong. « Il y a eu de nombreux cas où un patient avait été testé négatif puis positif le jour suivant au cours de son traitement. » À l’heure actuelle, un patient est considéré complètement rétabli du Covid-19 lorsque deux tests effectués à 24 heures d’intervalle se révèlent négatifs.

La crainte d’une résurgence du virus chez les patients déclarés guéris s’accroît également en Chine, où le virus est apparu pour la première fois en décembre dernier, après l’annonce de cas supposés de patients ayant été à nouveau testés positifs après avoir quitté l’hôpital.

Aujourd’hui, les nouvelles contaminations enregistrées en Corée du Sud sont principalement causées par des voyageurs étrangers ou des Coréens rapatriés. Depuis le début du mois, tout nouvel arrivant doit passer deux semaines en quarantaine, qu’il ait été testé positif ou non — David Pereiras / Shutterstock.com

La Corée possède l’un des programmes de dépistage les plus perfectionnés au monde

Si la Corée du Sud a été l’un des premiers pays à connaître une épidémie de coronavirus à grande échelle, le pays n’a enregistré qu’un faible nombre de décès et connait une baisse du nombre de nouveaux cas depuis le 29 février, date à laquelle il avait atteint son pic avec 1 189 cas confirmés. Grâce à l’un des programmes de dépistage les plus perfectionnés au monde, le pays a réussi à contenir son épidémie sans avoir recours au confinement ou à la fermeture d’entreprises.

En fin de semaine dernière, la Corée du Sud avait enregistré un total de 10  450 cas confirmés de coronavirus, pour 7 117 rétablissements et 208 décès, selon les données compilées par l’Université Johns Hopkins.

Les épidémiologistes sont actuellement lancés dans une véritable course contre la montre afin d’en savoir plus le virus à l’origine du Covid-19. La propagation rapide de l’agent pathogène à l’échelle mondiale les a récemment amenés à se concentrer sur les patients qui contractent le virus mais ne présentent que peu de symptômes ou des symptômes atypiques.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de