— solarseven / Shutterstock.com

Les requins sont des animaux marins connus de tous. Mystifiés dans la culture populaire pour leur réputation d’animaux « dangereux » (depuis contredite), ils sont bien connus de la plupart d’entre nous. Cependant, leur anatomie nous révèle bien des surprises : à l’inverse des poissons osseux et des vertébrés terrestres, le corps du requin ne possède aucun os, mais plutôt ce que l’on appelle communément du cartilage.

En effet, le squelette des requins diffère considérablement du nôtre : à l’instar de nos oreilles, il ne possède aucun os mais est composé exclusivement de cartilage, des tissus conjonctifs souples que l’on trouve également dans notre nez. Il appartient à la catégorie des poissons chondrichthyes possédant un squelette cartilagineux à l’instar des raies et des poissons-scies. Une particularité qui lui permet d’acquérir une grande vitesse malgré sa taille parfois imposante, puisque le cartilage pèse en moyenne deux fois moins lourd que de l’os.

Selon Sciences et Avenir, cette particularité serait due à une différence située au niveau des gènes : les vertébrés osseux posséderaient en effet des gènes qu’on ne retrouve pas chez les poissons chondrichthyes. Ces gènes joueraient un rôle primordial dans le processus de formation des os, et leur présence faisant défaut aux requins empêcherait donc l’ossification de leur squelette.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de