Il ne reste plus que quelques jours avant la rentrée scolaire et la pandémie de coronavirus continue de sévir en France. L’inquiétude monte chez les pédiatres. Dans une lettre ouverte publiée le mercredi 19 août dernier, sept sociétés de pédiatrie préconisent la vaccination des enfants contre la grippe et la gastro-entérite. Cette mesure pourrait entre autres faciliter le diagnostic du Covid-19.

Une mesure pour diminuer les consultations médicales

La grippe et la gastro-entérite à rotavirus sont deux virus provoquant des symptômes similaires à ceux du coronavirus. Chaque année, « le rotavirus est responsable de centaines de milliers de consultations, de dizaines de milliers de passages aux urgences, et de quelques milliers d’hospitalisations », indique Robert Cohen, pédiatre infectiologue et vice-président de la Société française de pédiatrie. De même, la grippe est l’une des maladies les plus représentées dans les urgences.

Or, ces deux virus peuvent facilement être confondus avec le Covid-19. Les pédiatres pensent donc qu’il est nécessaire de procéder à une vaccination massive afin de ne pas alourdir les consultations chez les médecins et aux urgences. « Une vaccination contre la grippe élargie réduirait une partie des consultations pour syndromes respiratoires aigus », explique le professeur Alexandre Belot, rhumato-pédiatre à l’hôpital Femme Mère Enfant de Lyon.

— A3pfamily / Shutterstock.com

Les médecins recommandent les tests de diagnostic rapide

L’agence Santé publique France indique que les enfants représentent moins de 5 % des cas de Covid-19 recensés à travers le monde. Malgré tout, ces derniers ne sont pas à négliger. Une étude publiée dans The Lancet démontre qu’ils sont exposés à un risque de contamination similaire aux adultes, mais sont juste moins susceptibles de présenter des symptômes graves. En outre, un rapport du Centre européen de prévention et de contrôles des maladies indique que les enfants présentant des symptômes sont tout aussi contaminants que les adultes.

Malgré les inquiétudes des parents, les pédiatres ne recommandent toutefois pas les tests PCR systématiques dans le cas où les enfants présentent des symptômes inquiétants (fièvre, diarrhée ou toux), car le taux de positivité pour ce genre de test reste faible chez les moins de dix ans. Mieux vaut recourir aux tests de diagnostic rapide du SARS-CoV-2. Même si ceux-ci sont moins précis, les résultats rapides permettent néanmoins de prendre des mesures plus rapidement.

Enfin, la conduite à adopter à l’école en cas de dépistage d’un cas positif est une question qui inquiète particulièrement les médecins. Selon eux, si des stratégies claires et précises ne sont pas mises en place, la rentrée scolaire risque d’être chaotique.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de