— Frank Fichtmueller / Shutterstock.com

Alors que les inondations sévissent de plus en plus au Royaume-Uni, les autorités britanniques ont trouvé une solution des plus étonnantes, mais surtout très ingénieuse. En effet, elles souhaitent réintroduire des castors d’Eurasie, célèbres « bâtisseurs de la nature », qui pourront ainsi aider les paysages à lutter contre les changements climatiques et permettre à certains insectes et animaux de retrouver un habitat naturel sec.

Des castors pour lutter contre les inondations

Des castors d’Eurasie vont être appelés en renfort dans deux zones du sud de l’Angleterre. Les autorités britanniques comptent sur leurs qualités de bâtisseurs de barrages naturels. Leur objectif : lutter le plus rapidement et le plus efficacement possible contre les inondations.

L’association National Trust, chargée de la protection du patrimoine historique et naturel du Royaume-Uni, a annoncé le mercredi 20 novembre ce nouveau projet qui devrait être mis en place dès 2020. Ben Eardley, responsable du projet sur l’une de ces deux zones, a expliqué que « les barrages construits par les castors permettent de retenir l’eau lors des périodes sèches, aident à réduire les crues éclair en aval et améliorent la qualité de l’eau en retenant le limon ».

Depuis le XVIe siècle, les castors ont complètement disparu des rivières du Royaume-Uni. Pour quelles raisons ? Ces rongeurs sont malheureusement chassés pour leur fourrure, leur viande et leurs glandes, productrices de castoréum, sécrétion huileuse très odorante qui est utilisée pour la production d’arômes alimentaires.

« Contribuer à rendre nos paysages plus résistants au changement climatique et aux intempéries extrêmes »

Depuis plusieurs semaines, le Royaume-Uni, et plus particulièrement le nord de l’Angleterre, est touché par de violentes et abondantes pluies. Voici ce qui permet d’expliquer la recrudescence des inondations sur ces territoires. Les inondations sont majoritairement causées par des cours d’eau mal entretenus et les constructions dans les plaines inondables.

Considérés comme une « espèce-ingénieur », les castors seront, selon Ben Eardley, la solution la plus naturelle pour « contribuer à rendre nos paysages plus résistants au changement climatique et aux intempéries extrêmes qu’il entraîne ». Les autorités britanniques espèrent avant tout que ces « bâtisseurs de la nature » pourront contribuer à redorer l’aspect de ces zones de réintroduction. Leur ingéniosité permettra également de créer un habitat sec pour de multiples espèces animales, mais aussi des insectes.

Par ailleurs, Ben Eardley va veiller à la réinsertion d’un couple de castors à Holnicote, situé près du parc national d’Exmoor, au sud-est de l’Angleterre. Un autre couple de rongeurs sera réintroduit dans le parc national des South Downs, situé non loin de la côte sud du pays.

Tous ces rongeurs seront intégrés dans des zones boisées. Une fois introduits, les scientifiques chargés de ce projet veilleront à analyser régulièrement les évolutions des écosystèmes des différents sites. De plus, la National Trust souhaite restaurer près de 25 000 hectares de zones d’habitats naturels pour les animaux sauvages dans la région.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Yliad Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Yliad
Membre
Yliad

Je plains évidemment les pauvres gens qui sont victimes de ces aléas climatiques, mais la bonne idée serait d’adopter la même mesure chez nous, ainsi les habitants des régions inondées pourront continuer à construire, bétonner et goudronner leur environnement en toute impunité avec la conscience tranquille. Il reste à espérer… Lire la suite »