Anna Jurkovska / Shutterstock.com

Les dents font partie des organes qui nous sont très chers. C’est le cas évidemment de tous nos autres organes mais, plus particulièrement, les dents tiennent un rôle indispensable dans notre quotidien, que ce soit pour afficher un beau sourire ou mâcher correctement nos aliments. Malheureusement, caries, vieillissement et autres problèmes dentaires font qu’on est parfois obligé de démunir notre mâchoire d’une ou même de plusieurs d’entre elles. Avec l’évolution de la médecine, on peut toutefois compter sur les dents artificielles. Mais des scientifiques ont sûrement trouvé le moyen ultime de réparer ce désagrément : régénérer les dents ! On vous présente les prémices de ce rêve bientôt réalité.

La régulation épigénétique, qu’est-ce que c’est ?

Pour mieux comprendre le corps et son fonctionnement, des scientifiques se sont intéressés à l’épigénétique. Il s’agit de l’étude des changements dans l’organisme causés par la modification de l’expression des gènes. En d’autres termes, cela exclut la modification du code génétique lui-même.

Yang Chai, chercheur à l’Ecole Herman Ostrow de médecine dentaire de l’université de Californie du Sud (USC), a présenté ce concept dans un article paru dans eLife le lundi 1er juillet 2019 et en déclarant :

« C’est un aspect qui n’implique pas de changement dans la séquence d’ADN. C’est essentiellement par le biais du contrôle permettant de rendre les gènes disponibles ou indisponibles pour la transcription que les changements se font car cela peut déterminer la structuration. »

L’épigénétique pourrait être la clé qui permettrait aux chercheurs de régénérer la racine des dents sans toucher à l’ADN

Deux protéines doivent être en équilibre pour bien structurer la mâchoire

Les scientifiques avaient auparavant découvert que les os de notre visage se développaient grâce à une protéine appelée Ezh2, même si jusqu’à présent, les chercheurs n’ont pas encore pu découvrir quel rôle elle joue dans la formation dentaire.

Néanmoins, ils ont découvert dans le cadre de cette étude que l’Ezh2 devait être en équilibre avec une autre protéine appelée Arid1a, pour donner une bonne structure de la racine des dents et pour que cette racine s’intègre bien aux os de la mâchoire. Comprendre la relation entre ces deux protéines permettrait ainsi aux chercheurs de découvrir petit à petit comment les dents poussent. Mais pour l’heure, leur objectif est de savoir s’il est possible de régénérer entièrement les racines dentaires.

« Générer une toute nouvelle dent est un défi très sérieux et compliqué car c’est un processus long et délicat, bien que naturel », déclare Yang Chai. Malgré tout, les scientifiques se fixent l’objectif, dans un premier temps, de régénérer entièrement une racine de molaire pour y placer une couronne artificielle.

Régénérer la racine des dents n’est pas une mince affaire.

Les régulateurs épigénétiques impactent les maladies et le bien-être des individus

Les résultats des recherches vont au-delà du domaine dentaire car les scientifiques ont également découvert que le bien-être et la santé des individus pouvaient dépendre de l’équilibre entre deux régulateurs épigénétiques opposés.

En effet, Yang Chai explique qu’ « un régulateur qui ne fonctionne pas peut générer un cancer mais la modulation de son régulateur opposé peut arrêter le cancer ! Ces régulateurs épigénétiques, qui ne changent pas les séquences ADN, sont importants. En résumé, vous ne pouvez pas en avoir trop ou pas assez. Si l’équilibre n’est pas respecté, vous aurez des problèmes de développement ou une maladie. »

Les régulateurs épigénétiques ne sont pas seulement importants pour les dents mais aussi pour la santé et le bien-être.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de