Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir l’histoire d’Abdelrheim, réfugié soudanais qui a découvert en France la discipline du maraîchage. Alors qu’il pensait être rejeté et humilié par la population française, il a au contraire découvert des gens ouverts et solidaires, et ce travail lui permet de se faire petit à petit une place en France. 

Le réseau Fermes d’Avenir, associé au Groupe SOS Solidarité, encourage la transition agro-écologique et a de fait élaboré un système solidaire permettant à des réfugiés de se former à l’agro-écologie. Selon leur avis, le secteur de l’agriculture biologique risque de manquer de main-d’oeuvre dans les années à venir. Il regorgera donc de nombreuses opportunités pour les chercheurs d’emploi.

Nous ne pouvons que saluer l’initiative de ce réseau qui associe nourriture saine et emploi pour les réfugiés. Les valeurs de solidarité, tolérance et ouverture d’esprit devraient inspirer certaines personnes…
Regardez donc cette vidéo pleine d’espoir, extraite d’un reportage de France 2.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de