Le massacre continue : 50 cornes de rhinocéros ont été saisies en Malaisie

Le 13 août dernier à l’aéroport de Kuala Lumpur, a eu lieu la plus importante saisie de cornes de rhinocéros de l’histoire. Aucune arrestation n’a eu lieu pour l’instant mais l’enquête est en cours.

LA SAISIE LA PLUS IMPORTANTE DE L’HISTOIRE DE LA MALAISIE

La saisie, d’une valeur estimée à 12 millions d’euros serait la plus importante de l’histoire de Malaisie. 50 cornes, qui pesaient 116 kilos, ont été saisies par les douanes alors que le chargement s’apprêtait à être livré au Viet Nam. Dans ce pays, les cornes sont très prisées pour leurs prétendues vertus médicinales.

Aucune arrestation n’a encore été faite pour le moment mais l’enquête est en cours pour trouver les criminels. L’origine n’est pas encore connue même s’il s’agit sûrement de cornes en provenance d’Afrique comme généralement dans ce genre d’affaires. Les enquêteurs ont également retrouvé des os d’animaux, probablement des léopards ou des tigres.

 

UN TRAFIC TRÈS RENTABLE 

Le commerce internationale des espèces de faune et flore sauvages menacées d’extinction est en principe interdit au niveau mondial depuis 1977, malheureusement cela ne suffit pas à le faire cesser et les braconniers continuent à tuer des animaux sauvages. Ces proies sont majoritairement tuées pour satisfaire une demande venue de l’Asie de l’Est où les restes d’animaux sont utilisés pour la médecine traditionnelle.

L’Afrique n’est pas le seul continent touché par le braconnage comme l’atteste des actes illégaux comme celui du zoo de Thoiry dans les Yvelines. En effet, en mars 2017, des braconniers avaient abattu un rhinocéros blanc de 5 ans pour lui couper sa corne.

Le trafic d’animaux sauvages menacés est l’un des trafics illégaux les plus lucratifs avec, par exemple, une corne de rhinocéros qui se peut se revendre 50 000 euros sur le marché asiatique.


Une ville souterraine a été construite dans le rocher de Gibraltar durant la Seconde Guerre mondiale