Image d’illustration — Vladimir Sazonov / Shutterstock.com

Trois ans après son annonce, l’avion électrique de Rolls-Royce a atteint une vitesse maximale de 623 km/h, battant le record de vitesse pour ce type d’engin et devenant également le véhicule électrique le plus rapide au monde, toutes catégories confondues.

Une pluie de records

Visant initialement à dépasser les 338 km/h établis par un appareil de Siemens en 2017, le Spirit of Innovation a été conçu dès le départ pour devenir l’avion électrique le plus rapide du monde. Ce dernier est propulsé par un groupe motopropulseur entièrement électrique de 500 chevaux (400 kW) et un bloc de batteries comportant plus de 6 000 cellules, décrit comme le plus énergétiquement dense jamais intégré dans un avion.

L’appareil a effectué ses premiers roulages en mars, puis a décollé pour la première fois en septembre, effectuant un vol de 15 minutes et donnant le coup d’envoi à une phase d’essais plus avancée. S’étant déroulée sur le site d’essais d’avions expérimentaux de Boscombe Down du ministère britannique de la Défense, sa dernière sortie en date lui a permis d’établir trois records du monde, selon Rolls-Royce.

Ceux-ci comprennent la montée à une altitude de 3 000 m en 202 secondes, battant le précédent record de 60 secondes, l’atteinte d’une vitesse maximale de 555,9 km/h sur une distance de 3 kilomètres et de 532,1 km/h sur 15 kilomètres.

Vidéo montrant le Spirit of Innovation en action

Les trois records ont été soumis à la Fédération aéronautique internationale pour certification officielle, mais l’avion aurait également été chronométré à 623 km/h lors de ces parcours, plus rapide que n’importe quel véhicule électrique sur la planète, toujours selon Rolls-Royce.

Un nouveau chapitre pour l’aviation et Rolls-Royce

Parvenir à faire voler le Spirit of Innovation à de telles vitesses et pulvériser plusieurs records du monde avec un appareil entièrement électrique constituent une réalisation capitale pour la compagnie britannique.

« C’est le point culminant de ma carrière de pilote ainsi qu’une réussite incroyable pour toute l’équipe », a estimé le pilote d’essai Phill O’Dell. « Pouvoir participer à un nouveau chapitre de l’histoire de Rolls-Royce mais également de l’aviation est une chance inouïe. »

« Il s’agit d’une nouvelle étape qui contribuera à faire du ‘jet zéro’ une réalité et à soutenir nos ambitions de réaliser les percées technologiques dont la société a besoin pour décarboner le transport aérien, terrestre et maritime », conclut Warren East, PDG de Rolls-Royce.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de