© Stefan-Xp / Wikimedia Commons

Les renseignements américains ont rendu public le 25 juin dernier un rapport très attendu sur les objets volants non identifiés qui ont été observés par des pilotes de l’armée. Le rapport indique qu’il n’existe aucune preuve d’existence des extraterrestres, tout en soulignant que des dizaines de phénomènes constatés ne peuvent toutefois être expliqués.

Une menace potentielle pour la sécurité nationale des États-Unis

Le Pentagone a examiné 144 rapports de « phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN) » constatés entre 2004 et 2021. Dans 11 cas, les pilotes ont signalé une collision évitée de justesse avec les objets volants non identifiés. Les renseignements ont ainsi conclu que ces phénomènes peuvent poser un problème de sécurité des vols et sont susceptibles de constituer un défi pour la sécurité nationale des États-Unis.

« Pendant des années, les hommes et les femmes en qui nous avons confiance pour défendre notre pays ont signalé des rencontres avec des avions non identifiés qui avaient des capacités supérieures, et pendant des années, leurs préoccupations ont souvent été ignorées et ridiculisées », a déclaré Marco Rubio, président par intérim de la commission spéciale du Sénat sur le renseignement, après la publication du rapport. Ce dernier a souligné qu’il s’agissait de la première étape pour cataloguer de tels incidents.

Plusieurs hypothèses avancées par les renseignements américains

Le rapport indique que la plupart des phénomènes aérospatiaux non identifiés signalés par les pilotes de l’armée sont probablement des objets physiques. Sur la totalité des phénomènes constatés, un seul a pu être identifié d’une manière sûre. Il s’agirait d’un gros ballon en train de se dégonfler. Concernant les phénomènes restants, certains présenteraient des caractéristiques de vol inhabituelles.

Certains PAN sembleraient notamment rester stationnaires dans des vents d’altitude, se déplacer contre le vent, manœuvrer brusquement, ou se déplacer à une vitesse considérable, sans moyen de propulsion discernable. Il pourrait s’agir d’erreurs de capteurs, d’une mystification ou d’une mauvaise perception des observateurs. Une analyse rigoureuse supplémentaire serait ainsi nécessaire.

Le rapport mentionne quelques hypothèses concernant la nature des PAN identifiés. Il mentionne des oiseaux, des ballons, des drones, des phénomènes atmosphériques naturels, des appareils ennemis, des prototypes secrets américains ou étrangers développés par la Chine, la Russie ou une entité non gouvernementale. En revanche, il ne mentionne nulle part qu’il pourrait s’agir d’objets extraterrestres.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de