Avis aux fans de Star Wars : ce robot R2-D2 est en solde !

La marque Sphero, spécialisée dans les jouets électroniques, nous gratifie cette fois-ci d’un R2-D2 commandé qui vous replongera directement dans l’univers culte de la Guerre des Étoiles ! Un produit idéal pour petits et grands, fans ou moins fans de Star Wars.

 

Un droïde fidèle à la saga

Malgré son ancienneté, Star Wars continue encore d’enchanter les générations. Et la marque Sphero en est totalement consciente : elle propose dès aujourd’hui un R2-D2 de folie, contrôlable à distance et surtout ultra-fidèle à la célèbre saga.

Le R2-D2 de Sphero est un droïde à commandé depuis votre application mobile, disponible sur iOS et Android. Vous pourrez le faire se déplacer exactement comme dans les films : il passera du mode bipode ou mode tripode à volonté, et ses mouvements latéraux sont ultra-réalistes. Il dispose d’un dôme rotatif, de LED lumineuses à l’avant et à l’arrière, mais aussi d’un haut-parleur puissant.

 

Simulation holographique et interactions

Ce petit robot performant de 17 centimètres de hauteur et de 370 grammes prendra un malin plaisir à vous immerger dans le monde si particulier de Star Wars. Grâce à l’application dédiée et à un accéléromètre 3D intégré au droïde, vous pourrez bénéficier d’une simulation holographique : sur votre écran s’afficheront les environnements cultes de la saga (le Faucon Millenium, la maison d’Obi-Wan…) et vous pourrez les parcourir grâce à votre R2-D2 !

Sphero est spécialisé dans les jouets électroniques, mais aussi dans les objets estampillés Star Wars. C’est pour cela que votre R2-D2 pourra interagir avec n’importe quel droïde de la marque. Il est aussi doté d’une connexion Bluetooth. Enfin, ce petit robot résistant fonctionne pendant une heure complète avant d’éprouver le besoin d’être rechargé.

 

Si vous souhaitez obtenir ce R2-D2 de la marque Sphero à 134,61 € au lieu de 199,99 €, c’est sur le gros bouton rouge ci-dessous qu’il faut cliquer !

JE SUIS FAN DE STAR WARS ET VEUX CE R2-D2 !


Un homme est bien fort quand il s’avoue sa faiblesse

— Balzac