Les ordinateurs se mettent au vert ! Cette minuscule puce électronique faite en bois est 100% biodégradable

Et si vos ordinateurs aussi se mettaient au vert ? Une équipe de chercheurs de l’université du Wisconsin à Madison a créé une puce biodégradable faite presque entièrement de fines lamelles de bois : la cellulose. Une véritable découverte qui permettra de réduire la quantité de déchets plastiques sur notre planète. SooCurious vous en dit plus sur cette avancée révolutionnaire.

Cette puce a pu être créée grâce à la couche de support que l’on retrouve dans tous les ordinateurs, « les nanofibres de cellulose », ou CNF, et qui est fabriquée à base d’arbres. A cause de l’électronique vendue à un très large public, et qui est réalisée à base de plastique, de pétrole ou d’autres produits toxiques, les déchets s’accumulent sur notre planète. De plus ces matériaux n’étant pas biodégradables, l’accumulation perdure en attendant que l’on trouve une solution permanente.

L’équipe de scientifiques, en s’orientant vers des matériaux plus durables, souhaite faire en sorte de réduire les problèmes liés aux déchets non biodégradables. « Dans une puce, la plus grande partie du matériel est du support », dit Zhenqiang Ma, l’un des scientifiques du projet. Ce support correspond à environ 99 % d’une puce d’ordinateur. « Nous utilisons seulement moins de deux micromètres pour tout le reste. Maintenant, vous pourrez mettre ces puces dans la forêt, et les champignons les dégraderont. Ils deviennent aussi pratiques que les engrais », ajoute-t-il.

Cellulose

Selon les chercheurs, en 2007 plus de 426 000 téléphones portables ont été jetés à la poubelle chaque jour aux États-Unis. Avec de tels développements rapides, la technologie et l’électronique sont de plus en plus disponibles et avec une telle consommation massive de produits non biodégradables, les coûts environnementaux ne cessent de monter. Ajoutez à cela l’utilisation fréquente des ressources précieuses naturelles non renouvelables et il n’est pas difficile de voir que cette consommation n’est pas particulièrement durable.

déchets-électroniques
Déchets électroniques via Shutterstock

L’équipe a fait des recherches sur les nano-matériaux durables depuis 2009. Il ont commencé à chercher du bois à l’échelle nano, en brisant celui-ci en fibres encore plus petites que les fibres généralement utilisées dans la production de papier. A partir de là ils ont réussi à produire un papier de nanofibres à la fois souple et solide. Le problème avec l’utilisation du bois dans l’électronique, c’est qu’il faut obtenir suffisamment de matériau lisse pour l’empêcher de se dilater.

« Vous ne voulez pas qu’il se dilate ou se contracte trop. Le bois est un matériau hygroscopique naturel qui permet a l’humidité de l’air de se développer », explique Cai Zhiyong, un autre des créateurs de la puce. Pour contourner le problème, les scientifiques ont couvert le matériau d’une fine couche de colle. « Avec un revêtement époxy sur la surface de la CNF, nous avons résolu à la fois le lissage de la surface et la barrière contre l’humidité. »

 

Bois-cellulose

Les chercheurs espèrent que la flexibilité impressionnante de la matière lui permettra d’être largement utilisé dans les puces d’ordinateur, et que les propriétés biodégradables de ce nouveau matériau aideront à rendre l’industrie de l’électronique plus écologique et à réduire la dépendance aux matériaux toxiques tels que l’arséniure de gallium actuellement utilisé dans de nombreux produits.

 

Cette puce représente une véritable avancée vers un futur moins polluant. Pour remplacer le plastique ou les éléments toxiques, rien de mieux que des composants naturels. Cependant, cela fait naître de nouvelles questions quant à l’épuisement des ressources naturelles et plus précisément la déforestation. Chez SooCurious, nous sommes en tout cas très impatients de voir cette puce commercialisée et utilisée dans nos ordinateurs. Pensez-vous que cette puce soit un bon substitut aux composants d’aujourd’hui ?


A ceux qui osent, rien n’est impossible.

— Matthew Gregory Lewis