Une équipe internationale de chercheurs a développé une prothèse de main ouvrant de nouveaux horizons aux personnes amputées au-dessous du coude. Capable de mouvements complexes, ce dispositif innovant redonne le sens du toucher à son porteur.

 

Une prothèse de main qui redonne sensibilité et dextérité à son porteur

Jusqu’à présent, les personnes ayant subi une amputation devaient se contenter de prothèses reposant sur une technologie datant du début des années 1980. Fonctionnant avec des électrodes placées sur la peau et chargées d’extraire les signaux de contrôle des muscles concernés, ces dispositifs se révèlent limités et peu fiables. Ils ne permettent que quelques mouvements basiques (ouverture ou fermeture de la main) et ne fournissent aucune sensation tactile à leur porteur.

Mais ces temps semblent bel et bien révolus, puisque dans le cadre du projet européen DeTOp, un groupe de chercheurs européens a mis au point une nouvelle prothèse révolutionnaire. Des électrodes sont directement implantées et stimulées dans les muscles du moignon, ce qui permet au dispositif de réaliser des mouvements plus complexes. Pour faire simple : la prothèse et les électrodes implantées dans les muscles communiquent électriquement de façon bidirectionnelle, redonnant ainsi à leur porteur sensibilité et dextérité.

 

Le premier dispositif du genre à être parfaitement adapté à la vie quotidienne

Basée sur une série de technologies à basse consommation, cette innovation technologique comprend un circuit intégré assurant le contrôle de la prothèse, la collecte du feed-back sensoriel, ainsi qu’un protocole de communication sans fil en temps réel. C’est la première fois qu’un dispositif reposant sur une interface homme-machine greffée directement dans l’os (un procédé novateur permettant d’implanter un membre artificiel de façon stable et durable) combine des technologies de robotique, de détection et d’interfaçage.

Mis au point avec le concours de chercheurs suédois, italiens et britanniques dans le cadre du programme européen Horizon 2020, ce dispositif innovant est le premier à être parfaitement adapté à la vie quotidienne. Une première implémentation concluante a récemment été réalisée sur une patiente suédoise, et d’autres interventions du même type auront bientôt lieu en Italie et en Suède. Les technologies développées et les aspects cliniques du projet pourraient quant à eux servir de base au développement de nouvelles machines d’inspiration biologique.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de