Ce musicien amputé a pu rejouer du piano grâce à une prothèse robotique révolutionnaire

Vous souvenez-vous de la main bionique qui remplace celle de Luke Skywalker ? Elle est officiellement devenue réalité. Une équipe de chercheurs du Georgia Institute of Technology a mis au point une prothèse de main dont les capacités surpassent déjà celles des autres modèles développés. 

 

COMMENT FONCTIONNE CETTE MAIN ROBOTIQUE ?

Contrairement à l’électromyographie actuellement utilisées dans les prothèses – une technologie utilisant des électrodes qui détectent l’activité musculaire – cette nouvelle main robotique fonctionne grâce à une autre méthode. Les chercheurs du Georgia Institute of Technology à qui l’on doit cette innovation ont opté pour une sonde à ultrasons installée au cœur même de la prothèse.

Identique à celle utilisée par les gynécologues effectuant des échographies de fœtus, elle détecte les mouvements quand le porteur contracte un de ses muscles. Le signal qui en émane est ensuite changé en commande pour la prothèse. Grâce à des algorithmes, celle-ci peut distinguer les mouvements de chaque doigt mais aussi la force que l’utilisateur veut mettre dans le mouvement.

QU’EST-IL POSSIBLE DE FAIRE AVEC ?

Grâce aux ultrasons et à la dextérité de cette prothèse similaire à celle d’une vraie main, les utilisations peuvent être nombreuses. Au-delà de l’opportunité de redonner aux victimes d’accident la liberté de mouvement qu’ils ont perdue, la prothèse pourrait également permettre à des valides de contrôler cette main à distance pour réaliser des opérations délicates.

Pour l’heure, la priorité du Georgia Institute of Technology est de permettre aux utilisateurs de réaliser des activités motrices, comme se nourrir ou se laver. La main robotique a ainsi déjà eu l’occasion de servir à l’un de ses testeurs : Jason Barnes. Ce jeune musicien a perdu sa main droite dans un accident il y a cinq ans et grâce à la prothèse, il a pu rejouer du piano.

LA MAIN DE LUKE SKYWALKER

Quand on pose les yeux sur cette main robotique, difficile de ne pas faire le lien avec celle que Luke Skywalker se fait poser à la fin de L’Empire contre-attaque, sa version la plus emblématique.

Cette référence a d’ailleurs amusé les chercheurs du Georgia Institute of Technology et n’ont pas hésité à l’utiliser. Dans une vidéo de présentation de leur prothèse, les chercheurs font la comparaison entre les capacités de leur main robotique et celle de Luke. Un clin d’oeil amusant à l’actualité de la saga Star Wars, mais aussi une manière originale de rappeler que la réalité va bientôt dépasser la fiction.


Le fondateur du prix Nobel était fabricant d’armes

— @DailyGeekShow