5 formes de cyberattaques qui risquent de vous nuire en 2019

Les prévisions de l’éditeur d’antivirus McAfee en matière de cybermenaces sont inquiétantes. Selon la société américaine, les nouvelles technologies accessibles au plus grand nombre comme les objets connectés ou encore le cloud sont de plus en plus difficiles à protéger, tandis que l’intelligence artificielle permet aux hackers de développer des logiciels malveillants de plus en plus difficiles à contrer. Retour sur les 5 menaces qui vont monter en puissance en 2019.

 

Des menaces complexes et furtives

La société de cybersécurité McAfee qui développe le logiciel antivirus du même nom a publié son rapport de prévision des menaces pour 2019. Dans celui-ci, on découvre qu’en 2018, les cybermenaces se sont adaptées et ont muté plus rapidement que jamais. Le piratage pour miner de la cryptomonnaie a explosé tandis que les attaques de type phishing, pour récolter des données personnelles, restent très présentes et profitent de nouvelles vulnérabilités des systèmes informatiques. Pire, ces attaques sont de plus en plus furtives et donc particulièrement difficiles à détecter.

Malheureusement, le géant américain prévoit pour 2019 que les hackers combinent ces tactiques plus fréquemment afin de créer des « menaces synergiques multi facettes ». Les pirates collaborent de plus en plus sur le marché noir du dark web, grâce à des bases de données, des kits et des composants malveillants réutilisables. Ainsi, ils peuvent se concentrer principalement sur l’ajout de nouvelles fonctionnalités aux programmes précédemment développés et orchestrer plusieurs menaces au lieu d’une seule.

Ces attaques particulièrement complexes sont actuellement très difficiles à contrer pour les logiciels antivirus, puisqu’elles intègrent plusieurs menaces. Cependant, la société McAfee se veut rassurante : « Selon nos prévisions, les pirates devraient adopter une approche synergique dans leurs attaques, mais rien n’empêche les cyberdéfenses de faire de même ».


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux