Ces trolls en pleine quête de rédemption vous expliquent pourquoi ils s’amusaient à créer des polémiques sur le web

Pour certaines personnes, Internet est comme l’Ouest sauvage : un lieu où tout est possible. C’est par exemple le cas des trolls qui pullulent sur Internet et qui pourrissent les débats sur tous les sujets. Mais quel plaisir pour eux de faire ça ? Et pour quelle raison ? Pour en savoir plus, d’anciens trolls expliquent leurs raisons. SooGeek vous détaille tout ceci.

Ces trolls réformés nous racontent leurs exploits passés et expliquent pourquoi ils ont abandonné la vie troll.

Le petit con

Image-Une-troll-2>

J’avais l’habitude d’être un troll quand j’étais plus jeune. J’ai eu des problèmes avec mes parents et je suis premier de ma classe et je croyais être plutôt intelligent pour mon âge. Je faisais semblant d’être gentil dans les jeux vidéo et au final j’insultais ou tuais les gens. Je suis un trou du cul, je l’avoue. Ce qui a changé en moi ? J’ai grandi et j’ai mûri. Maintenant je suis web designer et je n’ai plus le temps pour ces conneries.

Le Star Wars hater

troll-(2)

J’avais l’habitude d’être un troll de Star Wars. Chaque fois que le sujet était traité sur Internet et même dans la vraie vie, je faisais tout pour rabaisser la saga. Je faisais des memes avec George Lucas, des blagues Jar-Jar, bref la totale. Puis j’ai regardé chaque épisode trois fois et après mûre réflexion, je me suis rendu compte que la majorité de ma haine pour les films provenait du fait qu’ils étaient tout simplement pas ce à quoi je m’attendais. Maintenant j’adore ces films.

Le trolleur de Yahoo

f4cc26a5d0847cbec40a64da42a0960f_400x400

2006, j’ai 16 ans et je traîne sur Yahoo Answers. Je suis un contributeur qui participe à la section Pop en répondant aux questions tout en trollant le plus possible « Le metal est la seule vraie musique » etc. Sur le forum beauté et soin, je répondais sérieusement aux gens mais en lien dans mes messages, j’ajoutais des vidéos pornographiques. Finalement Yahoo! a interdit et supprimé mon compte. Et puis j’ai grandi.

Le Anime Hater

troll-(1)

Quand j’avais seize ans, en 2001, j’ai eu mon premier ordinateur avec l’argent de l’assurance maladie après le décès de mon père. Je traînais sur les sites d’anime japonais pour rabaisser les fans et se foutre de la gueule de leur avatar. j’ai même été modérateur d’un site et j’abusais clairement de mon pouvoir pour rendre les administrateurs fous. Mais les choses changent, j’ai vieilli. Je suis trop vieux pour cette merde, je veux aller à l’université et devenir un enseignant et arrêter de faire le débile sur Internet. En plus j’avais peur qu’un étudiant trouve ma seconde identité sur Internet, je ne suis pas du tout fier de ce que je faisais à cette époque.

Le chasseur de troll

Image-Une-troll

J’étais sur un site très laxiste sur la sécurité des utilisateurs, il y des trolls sur ce site qui sévissaient. Trois d’entre eux étaient des malades mentaux et prenaient des médicaments. Quelques autres, comme moi, étaient juste là pour s’amuser. Mon but était de trouver les renseignements personnels des autres trolls, et un par un ils ont tous été « exposés ». Il y avait un gars là-bas qui avait montré à tout le monde des photos d’une fille, et membre, très attrayante qui n’avait rien demandé à personne, pour la venger je me suis concentré sur lui. Pendant des mois, avec l’aide de l’une de ses ex-petites amies, j’ai réuni des infos sur lui. Il a fini par quitter le site. C’était comme un jeu, mais tous les objectifs avaient été atteints. Chaque « mission » a été achevée. En y repensant je regrette.

Le troll qui va loin

troll-(3)

J’ai l’habitude d’être un troll en ligne. Tout a commencé à l’été 2009. Mes amis m’ont parlé de ce grand nouveau site appelé Omegle, où vous et un partenaire anonyme pouviez discuter de tout ce que vous vouliez. Pas de règles, pas de modérateurs, seulement deux personnes. Je me faisais passer pour ce que j’étais pas, ça pouvait être une femme de 53 ans avec dix-sept chiens et deux chats. Ou encore un mec de 33 ans des Pays-Bas… Finalement, après environ cinq minutes de conversation, les gens se rendaient compte que je n’étais pas vrai. Les choses étaient relativement innocentes à ce stade. Je faisais des Screenshots de mes conversations et on en riait avec mes amis. Puis j’ai commencé à me créer de fausses identités sur Facebook et harceler les gens, même mes propres amis. Pour détourner l’attention, j’ai fait semblant de me faire moi-même harceler en postant des commentaires sur mon propre Facebook avec mes faux comptes. J’ai failli me faire avoir car un de mes amis a découvert la supercherie avec les adresses mails des comptes. J’avais même fait la même connerie avec une partie de ma famille. Finalement j’ai commencé à regretter, ça a pris beaucoup de temps de me faire pardonner. Je ne suis plus cette personne, et je refuse de perdre mon temps à faire ça. C’est une partie de mon histoire que j’ai supprimée.

hqdefault

Si troller peut être amusant à petite échelle, certains vont clairement très loin en faisant de la peine aux gens, et c’est clairement la limite à ne jamais dépasser. Malheureusement de nombreux trolls n’ont pas pris conscience de ça et continuent inlassablement de répandre leurs imbécillités sur Internet. Troller n’est donc pas un jeu. Avez-vous déjà été victime d’un troll ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux