Que cette journée demeure comme celle où vous avez lu l'histoire du capitaine Jack Sparrow

S’il y a bien un personnage qui a marqué le cinéma dans les années 2000, c’est Jack Sparrow, interprété par Johnny Depp. Anti-héros à l’état pur, Depp a eu du mal à imposer son personnage aux studios Disney. Loufoque, grand consommateur de rhum, cupide et de surcroît avec une moralité plus que douteuse, il est bien loin des canons du genre et des personnages modèles de la firme Disney. Mais c’est aussi pour toutes ces raisons qu’on l’adore et qu’il a tant plu aux spectateurs. Découvrez les coulisses du personnage pour comprendre son histoire.

Jack Sparrow est le seigneur pirate de la mer des Caraïbes. Il apprécie la liberté que lui apporte sa vie de boucanier, buvant du rhum et séduisant des femmes tout en cherchant des trésors surnaturels. Il a recours à de nombreuses reprises à la négociation et à la trahison, préférant les pourparlers aux armes pour survivre. Dans le premier film de la série, le personnage cherche à récupérer son navire, le Black Pearl, des mains de son second, le Capitaine Hector Barbossa. Dans les suites, Sparrow cherche plutôt à échapper à la dette qui le lie à Davy Jones ainsi qu’à combattre la Compagnie anglaise des Indes orientales.

Pour vous mettre dans l’ambiance, le thème de Jack Sparrow

https://youtu.be/Pd8HAy9WAYs

Johnny Depp donne vie au personnage

d4d0426e-6d77-476d-9fac-49e3184be75f

Johnny Depp a visité les studios Walt Disney en 2001 quand il a entendu parler de plans pour adapter la célèbre attraction Pirates des Caraïbes en film. Depp était très excité à l’idée de faire revivre le genre du film de pirate à Hollywood qui était depuis considéré comme ringard. Le producteur Jerry Bruckheimer a estimé que Depp serait à même de donner au film quelque chose qui plairait aussi bien aux adolescents qu’aux adultes. Lors des premières lectures des scripts, Johnny Depp a surpris l’équipe du film en présentant son personnage de manière décalée. Il a en effet étudié l’histoire des pirates du 18e siècle et, voyant des parallèles avec des stars de rock contemporaines, a décidé de prendre comme inspiration notamment Keith Richards (guitariste des Rolling Stones).

 

Verbinski et Bruckheimer (producteur et réalisateur) avaient confiance dans Depp, ils lui ont alors laissé carte blanche malgré les réserves des dirigeants de Disney. En regardant les rushs, les dirigeants de Disney se sont demandé « Est-il ivre ? Est-il gay ? ». Le PDG de l’époque de Disney, Michael Eisner, a même proclamé que Depp ruinait le film. La réponse de Johnny Depp aux dirigeants de Disney ne se fit pas attendre et il annonça qu’il y avait deux solutions : soit de lui faire confiance, soit de le laisser quitter le projet. De nombreux initiés de l’industrie cinématographique ont aussi signalé que Johnny Depp était un acteur non conventionnel peu connu pour travailler au sein du système des studios traditionnels. Finalement on connait le résultat, la performance de Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes fut plébiscitée par les critiques de cinéma et il fut même nominé aux Golden Globes.

Un personnage hors du commun

JackGibbs_MovieSurfers

Selon les scénaristes Ted Elliott et Terry Rossio, Sparrow est un escroc qui utilise l’esprit et la tromperie pour atteindre ses objectifs, préférant mettre fin aux conflits oralement plutôt que par la force. Faisant deja de lui un anti-héros complet par rapport aux classiques du genre. Il possède une démarche bien particulière donnant la sensation qu’il est sans cesse ivre, et marmonne souvent ses phrases tout en agitant les mains. Sparrow est rusé, calculateur et excentrique. Il ne partage que peu de caractéristiques avec des héros conventionnels, il n’a ainsi aucune chance en amour, de ce côté Johnny Depp s’est partiellement inspiré de Pépé le Putois, une mouffette séductrice des Looney Tunes, pour incarner son personnage. Sparrow affirme avoir un « sens intuitif des créatures féminines »  malgré le fait que plusieurs de ses conquêtes lui ont laissé de mauvais souvenirs et qu’il se fait gifler à plusieurs reprises par des femmes. Pour couronner le tout, Sparrow apprécie particulièrement le rhum, ce qui confond même son compas magique lorsqu’il tente de savoir ce qu’il désire le plus au monde. Selon l’historique de ses crimes, dans Jusqu’au Bout du Monde, il va jusqu’à attaquer un convoi de rhum dans l’unique but de satisfaire sa soif. Pour conclure sur sa psychologie, laissons la parole au principal intéressé qui explique lui-même : « Moi, je suis malhonnête. Et on sait qu’un homme malhonnête le restera quoi qu’il arrive. »

Une vie dissolue 

162c254f73e14b1f771d5118694af9d4_large

Le père de Jack Sparrow était déjà pirate, l’un des plus cruels, ce que désapprouvait son fils. Ce dernier s’enfuit de chez lui dans sa jeunesse. Il s’engage dans la Compagnie britannique des Indes orientales sous les ordres de Cutler Beckett. Celui-ci lui donne en échange un navire, le Wicked Wench, qui symbolise la liberté. Il reste militaire pendant environ un an. Beckett l’envoie retrouver l’île perdue, Kerma, à l’aide d’esclaves. Jack accepte, mais réalise par la suite qu’il trahit le symbole de liberté du Wicked Wench en embarquant des esclaves. Il les relâche sur l’île de Kerma. Furieux de sa trahison, Beckett arrête Sparrow et le met en prison. Mais il réussit vite à s’évader en tendant un os au chien qui gardait la clé de sa cellule (depuis, les chiens de prison sont entraînés à résister à leur envie d’os). Mais alors qu’il s’enfuit sur son navire, Beckett y met le feu. Le capitaine coule avec son navire. Mourant, Jack est prêt à faire n’importe quoi pour retrouver la vie. Davy Jones arrive et ils passent un accord : il sauve le Wicked Wench et le rend plus rapide que tous les autres navires du monde, y compris le sien, mais Jack devra se soumettre à Jones dans 13 ans. Jack accepte et rebaptise le navire Black Pearl.

Après la résurrection du Black Pearl, Jack doit trouver un équipage. Il se rend sur Tortuga et engage Hector Barbossa qui devient son second, ainsi que Twigg et Koehler qui sont ses troisième et quatrième maîtres. Il engage aussi Bo’Sun, Pintel, Ragetti, ainsi qu’une quinzaine de matelots inconnus. L’équipage ainsi que le capitaine veulent se rendre sur l’Isla de Muerta, pour y trouver le trésor des trésors, selon les rumeurs de l’or aztèque maudit. Mais le premier maître, Barbossa, rappelle à Jack que, s’ils partagent le trésor, ils partagent aussi la cachette. Jack lui dit où se trouve la cachette, et la nuit suivante, une mutinerie éclate. Sous les ordres de Barbossa, devenu capitaine, ils abandonnent Jack sur une île des Caraïbes. Par chance, celui-ci aperçoit des contrebandiers de rhum venir vers l’île et leur demande de le ramener dans un port. Quant au Black Pearl, le Capitaine Barbossa trouve le trésor, et le dépense rapidement, ne croyant pas à la malédiction qui survient ensuite. Le Black Pearl devient maudit.

Jack-Sparrow-wallpaper-pirates-of-the-caribbean-31085953-1804-1200

Décidément, Jack Sparrow est un personnage véritablement atypique. Son navire, le rhum, les femmes, son chapeau et sa liberté sont ce qu’il aime par-dessus tout. Faisant de lui un personnage aux antipodes de ce que l’on peut voir chez les héros d’autres films. Magnifiquement interprété par Johnny Depp qui lui donne véritablement vie, le Capitaine Jack Sparrow, comme il aime être appelé, aura su marquer le cinéma et les spectateurs par sa gestuelle particulière et sa vie si dissolue. Gloire au Capitaine et vive la piraterie ! Aimez-vous le personnage de Jack ou préférez-vous les personnages plus traditionnels à l’image de celui interprété par Orlando Bloom, alias William Turner ?


Dans le monde, plus de 30 000 000 de filles en âge d’aller à l’école primaire ne sont pas scolarisées.

— @UNICEF_france