pont-baltimore
— StockPerfect / Shutterstock.com

Le pont Francis-Scott-Key de Baltimore a subi un effondrement dévastateur à 1h27 EDT (05h27 UTC), le 26 mars, suite à une collision avec le porte-conteneurs Dali, sous pavillon singapourien. La structure entière s’est effondrée de manière catastrophique et au moins sept véhicules sont tombés dans l’eau, selon le service d’incendie de la ville de Baltimore, qui travaillait sur le pont à ce moment-là.

Nommé d’après l’auteur de The Star-Spangled Banner, ce pont servait de liaison majeure au-dessus de la rivière Patapsco avec une longueur de 2,6 km. Sa conception, basée sur un treillis continu, était réputée pour sa capacité à distribuer équitablement les forces de tension et de compression à travers sa structure. La spécificité des ponts à treillis continu repose sur leur capacité à s’étendre sans interruption sur plusieurs appuis, contrairement aux structures en porte-à-faux qui dépendent d’extensions horizontales depuis des bases fixes. La destruction de l’un de ces appuis, comme dans le cas présent, déséquilibre inévitablement l’ensemble de l’édifice, le rendant incapable de soutenir son propre poids.

Ian Firth, un ingénieur et concepteur de ponts renommé, explique que l’impact sur un support, particulièrement vulnérable, peut entraîner une chute catastrophique si la force exercée est suffisamment grande. Ces ponts, caractérisés par leur indétermination statique, nécessitent l’usage d’outils informatiques avancés pour une analyse précise des contraintes subies.

L’effondrement du pont a entraîné la mort de six personnes qui faisaient partie d’une équipe de construction. Les autorités ont déclaré que huit personnes se trouvaient sur le pont lorsqu’il s’est effondré. Selon les pompiers et le centre médical, au moins deux personnes ont été sauvées.

La vulnérabilité de cette structure rappelle le tragique accident du Sunshine Skyway en 1980, souligne le professeur Joseph Schofer. Le design particulier du Key Bridge, avec ses supports faiblement protégés, le rendait particulièrement exposé aux dangers, accentuant l’impact de sa perte non seulement sur la circulation locale mais également sur les activités portuaires essentielles.

La reconstruction de ce pont représente désormais un défi majeur, tant sur le plan financier que logistique, étant donné son importance cruciale pour le trafic, notamment pour le transport de matières dangereuses, les autres voies traversant le port étant inaccessibles à ces véhicules.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments