Ces mamies prouvent qu’il n’y a pas d’âge pour être pom-pom girl !

Ces pom-pom girls japonaises sont pour le moins originales et pourtant épatantes ! Loin des clichés de jeunes filles en fleur qui font souvent office de critère dans le milieu, ces mamies dynamiques nous prouvent qu’il n’y a pas d’âge pour vivre de sa passion.

Un seule règle pour entrer dans la troupe des Japan Pom-Pom : être âgée de plus de 55 ans. Et bien sûr être souriante et dynamique ! La récente apparition de cette troupe de cheerleaders peu commune lors du tournoi national organisé par The United Spirit of Association à Chiba au Japon a fait le buzz. Il faut dire qu’en plus d’une performance plus que convaincante, ces femmes pleines de vie véhiculent un fantastique message d’espoir.

Fumie Takino, la fondatrice de la troupe, a beau être âgée de 84 ans, elle n’est pas prête de raccrocher les pom-poms. Elle ne se voyait tout simplement pas cloîtrée chez elle, à ne rien faire de ses journées. Pour elle, devenir cheerleader était un moyen de n’avoir aucun regret et d’éviter de passer les années qui lui restent à se lamenter sur son sort. Elle insiste sur le fait que sa passion l’a réellement aidée à rester jeune, aussi bien physiquement que mentalement.

pompom-girls-japon

Au Japon, l’espérance de vie est de 86,8 ans pour les femmes mais les problèmes de santé et d’autonomie de la population vieillissante constituent un réel enjeu. Les Japan Pom Pom, elles, viennent de fêter les 20 ans d’existence de leur formation et les voir se déhancher sur scène avec une énergie d’enfer nous donne une véritable leçon de vie !


La première recette à l’origine du Coca-Cola était inspirée d’un vin français

— @DailyGeekShow