© Citron / CC-BY-SA-3.0

Il existe des êtres vivants très étranges et effrayants dans les profondeurs des abysses. Si ces animaux ont une apparence aussi étrange, c’est en fait pour s’adapter à l’environnement hostile dans lequel ils vivent. Outre leur apparence, ces animaux marins des abysses doivent également développer d’autres capacités hors norme pour survivre. Par exemple, ce poisson absorbe la lumière pour éviter les prédateurs.

Un phénomène étonnant pour s’adapter à la vie dans les profondeurs

Une équipe de scientifiques de l’université Duke et du Smithsonian National Museum of Natural History a découvert que certains poissons des grands fonds absorbaient toute la lumière qui les touche. En effet, plus de 99,95 % de la lumière est engloutie par leur peau, ce qui les fait apparaître ultra-noirs. Cette constatation a été faite après que Karen Osborn et ses collègues ont capturé un poisson-ogre. Lorsque la scientifique a voulu examiner le poisson avec une caméra, elle a constaté que l’animal avait viré au noir, ne laissant plus apparaître que les contours de son corps, a rapporté Wired.

Par ailleurs, ce n’est pas la première fois que la professeure Osborn a constaté un tel phénomène. Bien des fois, elle n’a pas pu prendre en photo des poissons des abysses durant des recherches sur terrain à cause de cette étrange capacité à absorber la lumière. D’après les constatations d’Osborn et de son équipe, ce comportement étonnant a, jusqu’à présent, été observé chez 16 espèces différentes. Ainsi, si certains poissons des abysses utilisent la bioluminescence pour attirer des partenaires et chasser leurs proies, certains autres absorbent la lumière pour éviter les prédateurs ou pour surprendre les proies.

Un système biologique ingénieux qui pourrait être adapté dans le domaine de l’ingénierie

Quant à savoir comment ces poissons arrivent à absorber la lumière, l’équipe de chercheurs a expliqué dans un article publié dans Current Biology que c’est grâce à la mélanine. Il est à savoir que c’est également ce pigment qui absorbe la lumière qui assombrit naturellement la couleur de peau humaine lorsqu’elle est exposée à divers degrés de chaleur et de lumière. En plus d’être abondante chez certains poissons des abysses, la mélanine y est disposée d’une manière très particulière. Elle est organisée en compartiments densément remplis appelés mélanosomes.

Cette disposition des mélanosomes les amène à diriger toute lumière qu’ils n’absorbent pas immédiatement vers les mélanosomes voisins à l’intérieur de la cellule. Grâce à ce mécanisme, la peau du poisson ne réfléchit que 0,03 % à 0,05 % de la lumière qui les éclaire. À noter que la taille et la forme du mélanosome jouent un rôle important dans ce processus. « En fait, ce qu’ils ont fait, c’est de créer un piège à lumière ultra-efficace et ultra-mince. La lumière ne rebondit pas. La lumière ne passe pas. Il entre simplement dans cette couche et il s’en va », a expliqué le professeur Osborn dans un communiqué publié par le Smithsonian.

À noter que, même si les poissons des abysses sont les animaux qui reflètent le moins de lumière au monde, d’autres espèces sont également capables d’exploits similaires, a rapporté le New York Times. C’est notamment le cas de certaines espèces d’oiseaux de paradis qui ne reflètent que 0,05 % de la lumière, et certains types de papillons qui ne reflètent que 0,06 % de la lumière. Si cette découverte est déjà très importante en matière de recherche dans le domaine de la biologie, elle apporte également de nouvelles informations dans le domaine de l’ingénierie et la technologie. Par exemple, les ingénieurs pourraient s’en inspirer pour créer des substances ultra-noires pour les équipements optiques sensibles, qui sont actuellement coûteux et difficiles à produire.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de