Consommateurs réguliers de thé, attention. Une étude révèle qu’un seul sachet répandrait des milliards de particules de microplastiques dans chaque tasse. Cela correspondrait à la température d’infusion, qui enclencherait ce processus.

Le thé en sachet mis en cause

À l’approche des températures froides, difficile de résister à l’appel d’un bon thé chaud afin de se réchauffer. Malheureusement, le thé contenu dans des sachets en plastique est certainement responsable du plastique que vous ingérez malgré vous, chaque semaine. Une étude menée par des chercheurs de l’université McGill (Canada) remet en cause les enveloppes fabriquées à base de fibres de plastique.

Sous l’effet de la chaleur, ils relâchent des milliards de micro et nanoparticules de plastique. Pour le moment, difficile d’évaluer les conséquences de ces dernières, et c’est pour cela que les auteurs de l’étude demandent des recherches approfondies sur le sujet.

D’après l’équipe canadienne, tremper un sachet de thé à une température d’infusion de 95° libère environ 11,6 milliards de microplastiques, allant de 100 nm à 5 mm, dans une seule tasse.

— Greentellect Studio / Shutterstock.com

Une toxicité potentielle qui interroge

À titre de comparaison, c’est bien plus de microplastiques que dans d’autres aliments, comme le sel de table, qui contient une teneur élevée en microplastiques (0,005 µg de plastique par gramme de sel). Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont acheté quatre sachets de thés différents, dans des magasins du Canada et des grandes surfaces. Ils les ont ensuite trempés dans de l’eau à 95°, puis ont analysé le liquide avec un microscope électronique et une spectroscopie.

Les résultats sont sans appel, ils sont présents en nombre dans le liquide que nous consommons. L’OMS a déclaré qu’il n’existait, pour le moment, aucune preuve d’un risque pour la santé humaine. Cependant, les chercheurs de l’étude ont exposé cette eau contaminée avec des puces d’eau. Elles n’ont pas été tuées par ces particules, mais ont eu des effets secondaires comportementaux importants et des malformations de développement.

Difficile d’affirmer quoi que ce soit concernant les humains donc, mais les chercheurs demandent des études supplémentaires. Enfin, ils recommandent aux buveurs de thé d’éviter les sachets en plastique, et de favoriser ceux en papier ou sous forme de thé en vrac.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de